Monarchie et liberté

1360 mots 6 pages
Plan : Monarchie et Liberté, 1815-1848

Introduction :
« Article 1er : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Ainsi sont les premiers mots de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen française de 1789. La notion de liberté, et à travers elle d’égalité, est bien présente dans l’esprit des révolutionnaires français à la chute de l’Ancien Régime. Cette notion pose d’emblée un problème avec le concept de monarchie, car elle remet en cause la hiérarchie imposée par l’ordre religieux dans la société française et la souveraineté « divine » du roi. La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen française est donc perçue – peut être à juste titre – par les monarchies européennes comme une menace directe pour leur système politique ancestral qu’est la monarchie. Dès lors, les monarques – essentiellement européens au début du XIXème siècle – prennent toute volonté de liberté de la part des peuples comme une attaque à leur souveraineté et à leur pouvoir.
Par Liberté, il convient d’entendre un corpus de libertés politiques, économiques, culturelles et religieuses hérité du XVIIIème siècle et de l’époque des Lumières. Ainsi, des philosophes et penseurs tels que Voltaire ou Rousseau théorisent dès le début du XVIIIème siècle une société égalitaire, dont la souveraineté est détenue par le peuple, libéré des dogmes religieux et des contraintes oppressantes d’une société hiérarchisée. Les libertés revendiquées de 1815 à 1848 sont largement héritées des écrits des Lumières parvenus jusqu’aux révolutionnaires. La volonté de liberté économique, cherchant à s’extirper des économies européennes tournées vers la guerre, se développe également au début du XVIIIème siècle, notamment sous l’influence des libéraux anglais.
Quand à la Monarchie, on parle également des monarchies pour désigner la pluralité des systèmes monarchiques surtout européens. Chaque système dispose de ses propres caractéristiques – de la monarchie parlementaire britannique à

en relation

  • Leçon (la montée des idées de liberté)
    1321 mots | 6 pages
  • Lumière et politique
    2485 mots | 10 pages
  • Biographie de quelques philosophes des lumières
    484 mots | 2 pages
  • La fin de la monarchie absolue
    2075 mots | 9 pages
  • Robespierre continuités et ruptures
    3266 mots | 14 pages
  • De l'esprit des lois montesquieu
    2862 mots | 12 pages
  • La révolution Française
    1072 mots | 5 pages
  • Guizot
    2448 mots | 10 pages
  • le conseil constitutionnel est il une juridiction
    1284 mots | 6 pages
  • philosophe de slumière
    868 mots | 4 pages