Monopole

1882 mots 8 pages
Conception française : Exposé par des auteurs comme Renan Repose quant à elle essentiellement sur des critères subjectifs. Selon cette conception la formation d'une nation ne repose pas sur la seule addition d’éléments objectifs. Elle repose avant tout sur la volonté d'une population de vivre ensemble. Renan disait ainsi de la nation que « c'est un vouloir vivre collectif ». Cette volonté de vivre en commun est le résultat d'une histoire commune et notamment de toute une série d’événements des guerres des changements économique événement qui ont forger le sentiment d’appartenance à une collectivité nationale. On a là une conception qui permet de mieux comprendre l'attachement à leurs nations d'origine de territoire qui ce sont trouvé rattaché à une nouvelle nation à la suite d'annexion ou de redécoupage de frontières. C'est le cas de l'Alsace Lorraine

B / Les rapports entre nation et état
La nation dans la tradition française a un lien étroit avec l'état on parle donc d'Etat nation mais il faut bien avoir à l'esprit que cette idée n'est pas partagés par tous et quelle est remise en cause en France même. Tout d'abord le schéma classique de l'état nation est celui d'une population homogène qui forme une nation sous l'autorité de l'Etat. Il y a ainsi identification de la nation et de l'Etat. L'idée que toute nation a vocation et même droit à devenir un état a été en vogue au 19ème siècle et surtout au 20ème siècle. Le mouvement des nationalité qui a été très fort dans l'Europe du 19ème siècle a connu son aboutissement avec les traités qui ont suivi la fin de la 1ère Gm et qui ont notamment entrainés le démembrement de l'empire Austro-Hongrois. Cet empire a été démantelé en autant d'état qu’il comptait de nation différente ou presque. A la même époque a été crée la SDN qui bien qu'autant une organisation internationale composé d'état portait ce nom très significatif. Il en de même de L'ONU. Ce principe de la nationalité a trouvé un prolongement avec ce qu'on

en relation

  • Monopole
    4787 mots | 20 pages
  • Le monopole
    673 mots | 3 pages
  • Le monopole
    3225 mots | 13 pages
  • Le monopole
    4756 mots | 20 pages
  • Monopole
    7226 mots | 29 pages
  • Monopole
    3042 mots | 13 pages
  • Le monopole
    576 mots | 3 pages
  • Le monopole
    334 mots | 2 pages
  • Monopole
    326 mots | 2 pages
  • Monopole
    3688 mots | 15 pages