monstres et merveilles au moyen age

469 mots 2 pages
MONSTRES ET MERVEILLES DU MOYEN AGE

Au moyen âge on ne connait pas la notion de merveilleux ou fantastique on parle plus de bien ou de mal, de Dieu ou du diable. L’homme médiéval, lui, croyait autant à leur existence qu’à celle des animaux vivant réellement. Ces animaux mythiques étant considérés comme véritables, ils intègrent donc tout naturellement la littérature médiévale, au même titre que les chevaliers ou les saints.
I - Les origines des monstres et merveilles du moyen âge : 1 La mythologie latino-grecque: Les grands mythes grecs, comme l’épopée de Jason ou les voyages d’Alexandre le Grand. Les textes latins comme les Métamorphoses d’Ovide. 2 La Bible :
Les textes bibliques constituent l’autre grande source, en particulier le livre de Job (c'est une partie de la bible qui explique le mal et la souffrance.) 3 L’Orient : Lors des croisades, ils rapportent de fabuleux récits peuplés d’êtres imaginaires et d’animaux étranges. 4 La mythologie celte et nordique
La mythologie nordique et celte est une source d’inspiration à travers la figure du serpent par exemple, ou des Nornes, trois sorcières qui représentent passé, présent et futur.

II - Où sont représentées Les créatures ? 1 dans les livres : sous forme d’enluminures, de dessins, de récits, ou de bestiaires.

2 dans les tapisseries : représentants des scènes importantes ou tout simplement des paysages

3 sur les cathédrales gothiques : sous forme des vitraux, de gargouilles et de tympans

4 sous forme orale : avec les troubadours et les trouvères qui traversent le pays pour distraire les seigneurs.

III - QUE SONT LES CREATURES ET LES MERVEILLES :
Au moyen âge les gens croient à une multitude de monstres.
Exemple : Les Cynocéphales, hommes à tête de chien. Les géants existent dans la littérature. Un des plus connus est Gargantua. Les nains, gnomes, lutins et elfes proviennent majoritairement de la littérature ou de la mythologie d’Europe du Nord. Les monstres hybrides

en relation

  • La beauté du monstre dans les romans médiévaux
    3535 mots | 15 pages
  • Merveilleux 1
    592 mots | 3 pages
  • Roissy charles de gaulle
    5058 mots | 21 pages
  • Préface de l' almageste
    3357 mots | 14 pages
  • Résumer 20 milles lieux sous les mers
    1354 mots | 6 pages
  • Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne
    1368 mots | 6 pages
  • Roman d'enéas
    4013 mots | 17 pages
  • Clefs D Analyse Yvain ER Le N GrRrr
    9368 mots | 38 pages
  • Commentaire de texte: saint-bernard et les images
    3126 mots | 13 pages
  • Tristan et iseult
    3699 mots | 15 pages