montaigne

1174 mots 5 pages
Question du plaisir chez Montaigne (hédonisme de Montaigne)

Il faut se concentrer sur un type de plaisir, il faut éviter d’entrechoquer les plaisirs.
Ex : qqun qui aime bien manger ne doit pas faire venir des musiciens pendant qu’il mange pour profiter au max de son repas.

M condamne les philosophes qui disent que le corps n’a aucun intérêt, et que l’esprit qui est important, sinon M dit que c’est inhumain (contraire de humanisme). Humanisme prend en compte le corps et l’esprit.
M inscrit le corps dans la culture : « culture du corps ».
M dénonce la position de tout miser sur le corps, il faut qu’il y ait un équilibre entre le corps et l’esprit. M condamne ceux qui prennent trop a cœur le corps et ceux qui ne considère pas le corps.
Mais ce n’est pas une course au plaisir comme pourrait le croire av l’hédonisme actuel. Le corps nous a été donné par Dieu, il faut en profiter (comme hédonisme épicurien : Carpédiem). Le plaisir est une question d’optimisme car le plaisir se traduit par le fait de recevoir le plaisir et ca ne serre à rien de nous rabâcher que le plaisir est mal (pt de vue de la religion).
L’homme lui même n’est qu’un être éphémère et faisons comme le vent, la nature qui agite les nuages… et profitons des petits plaisirs

Les plaisirs du corps et de l’esprit p.176

M met en balance l’ « experiencia » = pesée, M est dans la mesure. Il va mettre dans la balance les plaisirs du corps et de l’esprit et se prendre comme exemple : comme je suis fait je suis incapable d’attraper les plaisir spirituelle sans profiter des plaisirs du corps, on ne peut pas séparer les plaisirs intellectuelles et les plaisirs spirituels : corps et esprit son toujours mêlé : dualité : le plaisir est double, c’est faux de dire qu’il existe que des plaisirs intellectuelles
Ex : si je me livre à une belle peinture, mon esprit est mobilisé et trouver un plaisir du corps
Amour sera d’autant plus beau si la personne est belle physiquement qu’intérieurement

M

en relation

  • Montaigne
    2116 mots | 9 pages
  • Montaigne
    1468 mots | 6 pages
  • Montaigne
    1539 mots | 7 pages
  • Montaigne
    1043 mots | 5 pages
  • Montaigne
    972 mots | 4 pages
  • Montaigne
    902 mots | 4 pages
  • Montaigne
    764 mots | 4 pages
  • Montaigne
    843 mots | 4 pages
  • Montaigne
    493 mots | 2 pages
  • Montaigne
    530 mots | 3 pages