Montesquieu Lettre Persanne

Pages: 6 (1252 mots) Publié le: 12 novembre 2014
Montesquieu
(1689 - 1755)


Montesquieu est un écrivain et philosophe français. Il est né en 1689 dans une famille de magistrats de bonne noblesse au château de la Brède près de Bordeaux sous son vrai nom Charles de Secondat.
En 1714 après ses études de droit, il devient conseillé auprès du parlement de Bordeaux.
En 1716, il hérite de la fortune de son oncle, du nom deMontesquieu et de la charge de président à mortier, c’est à dire qu’il devient l’un des magistrats principaux des institutions de justice au Parlement.
Dès qu'il le peut, Montesquieu quitte sa charge, et s'intéresse au monde et aux plaisirs. Il se passionne alors pour les sciences et mène des expériences en anatomie, en botanique, et en physique. Puis, il oriente sa curiosité vers les hommes etl'humanité à travers la littérature et la philosophie.

Après son élection à l'Académie française en 1727, Montesquieu de 1728 à 1731, réalise un long voyage à travers l'Europe (Hongrie, Italie, Hollande, Angleterre). Il observe alors, attentivement la géographie, l'économie, la politique, les habitudes sociales des pays qu'il visite.

De retour au château de la Brède, ilaccumule de nombreux documents et témoignages pour préparer l'œuvre de sa vie  qui rencontre un énorme succès : "l'Esprit des lois" (1748). C’est un livre établissant les principes fondamentaux des sciences économiques et sociales.

Il envisage trois types de gouvernement : la république, la monarchie et le despotisme. Cette œuvre inspirera les auteurs de la Constitution Française de 1791 etsera à l'origine du principe de séparation des pouvoirs, législatifs, exécutifs et judiciaires.
Tandis que sa mère très pieuse l'a élevé dans le respect du christianisme, ses études classiques et romaines l'ont préparé à l'indifférence et à l'incrédulité.
En matière religieuse, Montesquieu peut-être considéré comme un déiste et un libre-penseur allant parfois jusqu'à l'irrévérence età l'hostilité envers la foi chrétienne.
Ainsi, en 1711, dans son œuvre "La damnation éternelle des païens" il montre que les philosophes de l'Antiquité n'ont pas mérité l'enfer.
Dans "Dissertation sur la politique des Romains" (1716), il dénonce la religion comme moyens qu'utilisent les puissants pour faire durés leur domination sur les humbles.

Le 10 février 1755 Montesquieumeurt d’une fièvre jaune. Il est enterré le 11 février  dans la chapelle Sainte-Geneviève de l’église de Saint-Suplice à Paris


Les Lettres persanes



Les « Lettres persanes » est un roman épistolaire de Montesquieu rassemblant les correspondances fictives échangées entre deux voyageurs persans, Usbek et Rica, et leurs amis respectifs restés en Perse. Leur séjour à l’étranger dure huitans.
Bien qu’au XVIIIe siècle, l’Orient et le goût des voyages étaient à la mode, le roman ne fut publié qu’au printemps 1721 à Amsterdam, car Montesquieu, par prudence, n’avoua pas qu’il en était l’auteur. Ainsi, il se présentait comme simple traducteur d’un recueil anonyme, ce qui lui permettait de critiquer la société française sans risquer la censure.

Cette œuvre retrace 161Lettres :

Résumé :
En 1711, Usbek, un philosophe persan, quitte son pays la Perse pour entreprendre, accompagné de son ami Rica, un long voyage en Europe jusqu’à Paris.
 Il laisse derrière lui les cinq épouses de son palais (Zachi, Zéphis, Fatmé, Zélis, et Roxane) aux soins d’un certain nombre d’eunuques noirs.
En tenant, au cours de leur voyage et de leur séjour prolongé à Paris(1712-1720), une correspondance avec des amis rencontrés dans les pays traversés et des mollahs, il explique d’un air naïf, les conditions et la vie de la société française au XVIII siècle (la politique en particulier).
Au fil du temps, divers troubles font surface dans son Palais et, à partir de 1717 (lettre 147), la situation se détériore : lorsque Usbek ordonne au chef de ses eunuques...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaires lettres persanes, montesquieu
  • Lettres persanes 24, montesquieu
  • Lettres persanes, Montesquieu
  • Lettres persannes, montesquieu
  • Commentaire, les lettres persanes de montesquieu
  • Montesquieu les lettres persannes
  • MONTESQUIEU Lettres Persanes
  • Montesquieu, lettres persannes 37

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !