Montesquieu l'ironie

Pages: 12 (2955 mots) Publié le: 16 décembre 2012
“L’Ironie consiste à dire par une raillerie, ou plaisante ou sérieuse, le contraire de ce que l’on pense ou de ce que l’on veut faire penser » disait Pierre Fontanier, grammairien Français du XVIIIe siècle dans son ouvrage paru en 1827 « Des figures du discours autres que les tropes ».
C’est autour de ce phénomène verbal que nous allons étudier un extrait « De l’esprit des lois » de Montesquieuen 1748 intitulé « L’esclavagisme des nègres ». Charles-Louis de Secondat plus connu sous le nom de Montesquieu (1869-1755) est un penseur politique français du XVIIIe siècle. S’inscrivant dans le courant des lumières et du libéralisme politique, il écrit avec grands intérêts des œuvres mêlant sciences humaines, politique dans un style d’écriture très contestataire. Connu pour ses lettrespersanes (1721), roman épistolaire rassemblant correspondance fictive échangée entre deux voyageurs persans et l’essai « De l’esprit des lois. » duquel est tiré cet extrait.
Il s’agit d’un traité de théorie politique caractérisé par une méthode d’approche inédite à l’époque : Il se refuse de juger ce qui est par ce qui doit être, masquant la réalité des propos pour ainsi mieux faire passer ses messageset théories sur des lois de l’époque qu’il étudie à travers des causes diverses concernant les sciences humaines.
L’extrait étudié traite ainsi l’esclavage des populations africaines. Initié par les portugais aux alentours des années 1440 s’en suivra un commerce triangulaire où des millions d’africains seront acheminés dans les colonies du Nouveau Monde, considéré comme le plus vastedéplacement de population de toute l’Histoire. Ce développement de la traite des noirs connaîtra un grand développement suite à l’essor des grandes compagnies commerciales et l’expansion coloniale des pays européens aux Amériques.
Ainsi nous nous demanderons au terme de notre analyse de quelle manière l’argumentation de Montesquieu prend plus de matière et d’ampleur de par l’utilisation des phénomènes del’ironie et de la polyphonie.
Nous articulerons ainsi notre analyse de tel sorte à nous demander d’abord en quoi la mise en situation de Montesquieu est propice à l’ironie, puis nous verrons comment l’ironie constitue la base de l’argumentation et enfin comment l’ironie s’opère en tant que moyen en faveur du procès contre l’esclavagisme.

L’ironie est une forme argumentative bien souvent utiliséde par son efficacité néanmoins elle découle d’un raisonnement et d’une organisation qui doit être importante pour se révéler efficace.

Après une première lecture du texte, le premier élément qui est à noter dans l’argumentation de Montesquieu c’est la forme particulière du texte. Ainsi on voit qu’il se compose de 10 brefs paragraphes, avec le premier formant comme une sorte d’introduction surlaquelle nous reviendrons plus particulièrement. Les 9 autres forment les différents arguments qu’utilise l’auteur. Chaque argument constitue un paragraphe d’une, deux, voire trois lignes. Il expose là en réalité des arguments de manière organisé et logique afin de mieux souligner et montrer la portée de ce texte. Les phrases courtes composant ces paragraphes sont aussi révélatrice de l’usage del’ironie à cause de l’impact. La construction sous formes d’articles destinés au peuple peuvent être interprétés comme une volonté de représentation de la vérité. Avec l’effet cause-conséquence, il semble que ces paragraphes sont l’aboutissement d’une longue réflexion et représentent la pensée d’un peuple vers le bien commun
L’énumération des arguments à la suite résonne comme une forme de véritéqu’il cite, vérités inscrites qu’il va justement détruire et montrer la bêtise de ces idées reçues. Son discours prend ainsi donc la forme d’un véritable plaidoyer et cet aspect paraît important dans l’étude et la compréhension déployée par Montesquieu.

Le déroulement du raisonnement présente aussi un grand intérêt dans ce texte. Ainsi on voit que chaque paragraphe plus que représentatif...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'ironie
  • L'ironie
  • L'ironie
  • L'ironie
  • L'ironie
  • L'ironie
  • L'ironie
  • L'ironie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !