morale

Pages: 8 (1974 mots) Publié le: 12 janvier 2014
Introduction
Centrage : On n’a pas besoin de faire de longues études de sociologie pour savoir que certains
hommes vivent dans la misère.
Problématique : La morale la plus élémentaire demande qu’on les aide, mais est-ce en fonction d’un
sentiment ? On dit volontiers qu’il convient d’être compatissant : en analysant d’une certaine façon
la compassion et ses effets, Sénèque montre ici qu’ellene fait que propager la confusion d’esprit et
une certaine impuissance de la pensée. S’il convient néanmoins de porter secours aux miséreux, ce
Corrigé
Sujet
11
Le plan est rappelé pour vous aider, mais il ne doit en aucun cas figurer sur votre copie. À vous
de guider le correcteur par l’annonce du plan dans l’introduction, les phrases d’attaque des paragraphes
et des transitions.
!Attention
09188496_408-445.indd 438 06/08/12 15:53
La morale
PHILOSOPHIE
Corrigé 11
sera donc sans ressentir de compassion, par l’équivalent d’un devoir liant les hommes les uns aux
autres, et sans que se manifeste la moindre différence entre la dignité des uns et celle des autres,
mais comme la confirmation d’une appartenance à une seule humanité.
I – Comment la compassion peut-elle avoir deseffets négatifs ?
A. L’étymologie les laisse prévoir
Compatir, c’est « souffrir avec » un autre, partager ses souffrances.
Aussi Sénèque précise-t-il sans attendre que l’impression produite
par les misères d’autrui est bien « maladive », ce qui laisse prévoir
que son action consiste à déséquilibrer celui qui la ressent. Sans
doute les maux d’autrui nous paraissent-ils « immérités » (on necompatit
pas lorsque la douleur semble méritée), et c’est bien cette injustice qui génère notre réaction,
mais il n’en reste pas moins que la compassion introduit en nous un « chagrin », soit un principe
négatif puisque « le chagrin brise l’âme, l’abat, la resserre ».
Compatir, c’est ainsi introduire en soi ce qui contrarie la possibilité de la « sagesse » : puisque le
chagrin abaisse l’âme, illa détourne évidemment de ce qui peut assurer sa grandeur. Des sentiments
ne peuvent être simultanément « grands et tristes », et puisque le chagrin est la source d’une tristesse
globale, c’en est fini de la grandeur des sentiments. Autant dire que la compassion nous éloigne de
ce qui nous sied le mieux.
B. Le sage ignore la compassion
Le portrait du sage selon Sénèque est celui d’un stoïcien: « nul événement au monde n’est capable »
d’assombrir son esprit, qui est par principe « serein ». Une telle sérénité, fondée sur l’affirmation
de l’organisation rationnelle du monde, est incompatible avec la maladie morale dont participe au
contraire la compassion. Aussi le sage n’ignore-t-il pas la compassion accidentellement : il doit
l’ignorer, puisqu’il y pressent la source de troublesmultiples. Compatir, c’est en quelque sorte ouvrir
son âme au règne du malheur, c’est-à-dire admettre que ce dernier doit être pris en considération
et peut légitimement perturber l’esprit. D’un tel point de vue, la compassion aboutirait d’abord à
une prolifération du malheur ressenti, ce qui est inacceptable, puisque le sage est ordinairement
indifférent à ses propres malheurs.
C. Le sageignore d’ailleurs ses propres malheurs
Le sage, celui qui se comporte comme il est convenable de se comporter,
n’éprouve pas de chagrin, « même à l’occasion de ses propres
malheurs » : la fortune a beau s’acharner contre lui, ses « traits » (les
flèches de la fortune) « feront ricochet » et rateront leur cible en se brisant à ses pieds. La capacité
de résistance du sage est telle que rien nepeut l’atteindre, même parmi ce qui semble le concerner
directement : son visage demeure impassible, et cette impassibilité indique qu’il ignore le chagrin
alors que son sort n’est (vu de l’extérieur, par un non-stoïcien) guère enviable. Il serait donc particulièrement
étrange qu’il se trouve au contraire affaibli dès lors que la fortune s’en prend à quelqu’un
d’autre ! Or, c’est bien ce qui a...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pas le moral
  • La morale
  • Morale
  • La morale.
  • moral
  • La morale
  • La morale
  • Morale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !