Ne desire-t-on que ce dont on manque?

Pages: 7 (1626 mots) Publié le: 30 avril 2012
Lorsque l'on désire quelque chose, c'est désirer ce que l'on ne possède pas. L'absence de cet objet du désir provoque un manque et le désir est l'expression de ce manque. En revanche, que le désir soit l'effet d'un manque par rapport à un but n'implique pas que le désir soit engendré par l'état de besoin. Au contraire, on peut dire que ce sont nos désirs qui parce qu'ils sont l'effet d'un manque,créent un état de besoin. Comme-ci le manque engendrait forcement le besoin d'obtenir les désirs. D'autre part, c'est parce qu'on a des désirs qu'on a des besoins et non l'inverse. C'est parce qu'on désire être heureux qu'on a des besoins, et on a besoin de belles et bonnes choses pour nous rendre heureux et non l'inverse. On peut constater que certaines fois, l'état de besoin se présente commeune conséquence du désir. Ainsi, ce que l'on désire, nous nous n'en avons pas besoin, du moins pas avant de le désirer. Autrement dit « ne pas avoir » et « manquer » ne sont pas des choses équivalentes, pourtant, on fait comme-ci ça l'était.

D'autre part, le manque qui est à l'origine du désir se renouvelle sans cesse. Ainsi, le désir ne s'annule pas dans sa satisfaction. Dès qu'un objet dedésir est atteint, on en désire directement un autre. On peut donc constater que l'Homme est dans un état d'insatisfaction perpétuelle. Selon Épicure, c'est l'insatisfaction perpétuelle qui produit un sentiment de manque et donc de souffrance. Il propose donc comme solution de ne pas manquer afin de ne pas souffrir et par conséquent restreindre le désir à ce que l'on peut satisfaire. En outre, Platonreproche au désir de nous mettre souvent en contradiction avec nous-même. Ce qui lui pose problème est premièrement l'inconfort psychologique mais aussi la contradiction logique, autrement dit désirer une chose et son contraire. Cependant il n'y a pas de contradiction mais un conflit dont la solution serait la volonté de contrôler ses désirs. Cependant, contrairement à ce que l'on peut penser, leconflit persiste car un désir réprimé n'est pas un désir supprimé et cela provoque une frustration,

Épicure tout comme Platon, constate que le désir provoque de l'inquiétude et donc empêche d'être heureux. Ce qui gène, c'est l'insatisfaction perpétuelle dans laquelle nous sommes avec le désir. Nous avons tendance lorsque l'on satisfait un désir, à vouloir toujours plus. L'Homme se met toutle temps dans un état de frustration, de manque. Cette attitude négative à des conséquences comme le fait de faire preuve d'ingratitude face aux autres et à la vie. Cette attitude est pour Épicure celle d'un être qui ne possède pas de la sagesse c'est-à-dire un être qui n'est pas capable d'avoir un rapport convenable avec le désir.


Peut-être que le sentiment de manque qui est associé au désirest excessif. Peut-être que l'on désire ce dont on ne manque pas forcément. L'eau par exemple, nous désirons en prendre car cela est vital mais nous n'en manquons jamais. Il faudrait donc distinguer « ne pas avoir » et « manquer ».


Pour Épicure, afin d'être sage et donc heureux, il faut vivre selon la nature c'est-à-dire que c'est elle qui doit nous donner des règles de vie. Elle nousenseigne deux choses: la première est quel but nous devons poursuivre (ici, le plaisir) et la seconde, est par quel moyen nous devons atteindre ce but. Cela est enseigné par les sensations du bien et du mal. Ainsi, nous savons que ce qui nous fait du bien est le plaisir et ce qui nous fait du mal est le déplaisir. Cependant, il y a des plaisirs qu'on ne pourra jamais satisfaire car ils sont infinis etprovoquent de la frustration. C'est pour cela qu'Épicure impose comme discipline, la classification des désirs.
Il y a premièrement les désirs naturels et nécessaires, dont la satisfaction est essentiel à la survie comme les besoins vitaux (la soif, la faim...), le bien-être du corps (l'hygiène, les vêtements, l'abri...) mais aussi ceux qui concernent le bonheur (l'amitié, philosophie). Si...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ne desire t-on pas que ce dont on manque ?
  • Ne désire-on que ce dont on manque ?
  • Ne désire-t-on que ce dont on manque ?
  • Desir et manque
  • desir-manque
  • Désirer est-ce seulement manquer?
  • Le désir : un manque et une souffrance ?
  • Désirer, est-ce nécessairement manquer ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !