Nicomède acte ii scène 3

Pages: 6 (1439 mots) Publié le: 30 décembre 2011
Pierre Corneille est un auteur dramaturge du XVII siècle qui écrivit de nombreuses tragédies politiques. Notamment, Nicomède datant de 1651 et qui suit le mouvement romantique, classique, baroque et naturaliste. Le héros Nicomède, titre de l’œuvre, est menacé de se voir écarté du pouvoir auquel il est destiné, à la demande de la république romaine. Cependant, l’auteur renonce à faire de lui unparricide. Ni pitié ni terreur, comme il est de coutume dans la tragédie : Corneille souhaite avant tout que Nicomède, pourtant attaqué de toutes parts, ne suscite qu’admiration. La scène 3 de l’acte II présente l’affrontement de trois conceptions du pouvoir. Tout d’abord, étudierons la manière dont le roi exerce son pouvoir face au peuple, ensuite nous analyserons la protection et la domination deRome et enfin nous montrerons l’exaltation d’une monarchie indépendante et conquérante à travers la figure héroïque de Nicomède.

Rome est dominée et protégée. La vaillance et le patriotisme de Nicomède s'opposent à la lâcheté de son père Prusias et aux insinuations de Flaminius. Ce dernier s’adresse à Prusias en lui convainquant de faire de Attale, son fils cadet, roi à la place de Nicomède sonainé. Il lui parle au nom de Rome et du sénat qui sont donc considérés comme vivants « elle vous en conjure », parlant par une prosopopée. Flaminius se représente dans ses répliques par « je » et « me », présentant les personnages en action, le discours est pris en charge par les personnages. Il tente de convaincre Prusias en utilisant le passé composé « a nourri » ; « elle en a pri » pourinsister sur le fait que Rome a pris soin du roi, de son fils mais que à présent, c‘est à lui de prendre soin de cette dernière (Rome) en couronnant Attale - deux destins convergent. Il poursuit au présent d ‘énonciation « il est instruit » pour parler des qualités actuel de Attale, et fini par un futur proche qui passe presque pour des « menaces » à l’aide de périphrases verbales « vous offenseriez » ;« laissiez vivre » sous entendu s’il n’accomplie pas ce que demande Flaminius, son fils pourrait « mourir en sujet », y a-t-il deux hommes pour un seul destin ? Prusias estime que le trône doit revenir à son fils ainé, Nicomède, car c’est grâce à lui que son territoire s’est agrandit. Prusias, Nicomède et Flaminius se disputent, Nicomède menace Flaminius de se venger de la mort d’Annibal. Ilsparlent une nouvelle fois de Rome telle une personne, « de quoi se mêle Rome » ; « d’estimer beaucoup Rome et ne la craindre point » ; « alors qu’elle commande ». Nicomède suggère alors de couronner Attale ironiquement tout en le comparant avec lui pour montrer qu’il n’as surement pas autant de vertus que lui. Il utilise la voix active « qu’il en fasse pour lui », passe à la voix passive « ce quej’ai fais vous ». L’auteur accélère le rythme et met deux fois l’accent sur les verbes « vivre » et « régner », au participe présent puis à l’impératif, soulignant ainsi la détermination de son héros à faire respecter la couronne de son père malgré lui. Puis il l’accuse de perfidie, mensonge et de traitrise, à l’aide d’une litote qui consiste à suggérer moins pour en dire plus « c’est trop qued’en croire un Romain sur sa foi ». Les personnages emploient les champs lexicaux de la politique du fait d’élever un enfant et des alliances. Ils donnent l’image d’une Rome maternelle et bienveillante, mise en valeur par une syllepse de sens, , « nourri » ; « nourriture » qui est ici employé pour parler de l‘éducation. Flaminius donne de l’importance à Rome en utilisant des parallélismes de tempsmélioratifs « hautes vertus » ; « illustre marques » et une métaphore visuelle hyperbolique « briller ». Flaminius donne des ordres ; il lui dicte ce qu’il doit penser et le sens de ce qu’il doit faire, mais le dit par gradation pour que ce soit moins brutal, « de la croire » ; « de le témoigner » ; « donner l’ordre », c’est sous entendu à de la manipulation.
Flaminius, Prusias et le sénat...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tartuffe acte ii scene 3
  • Britanicus analyse acte ii scène 3
  • Dom juan acte ii scene 3
  • Acte ii scène 2
  • Acte ii scène 9
  • Acte II scène 5
  • Texte oral de francais : amphitryon, acte ii, scene 3
  • Dom juan acte ii scène 3 un duel tragicomique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !