Notions de philosophie

5370 mots 22 pages
Philosophie
Repères Absolu / Relatif. Le relatif ou ce qui est relatif suppose une relation ou une comparaison possible avec autre chose. Quand on évoque quelque chose ou quelqu’un pour pouvoir l’expliquer, le rendre concret, on dit par exemple : « Dans l’absolu, cette personne est très gentille » - ce qui veut dire : « Si on ne la compare à aucune autre personne, elle est très gentille ; mais si on la compare, alors elle ne l’est peut-être pas ! ». En disant « dans l’absolu », on ne fait aucune relation entre cette personne et qui que ce soit. On est dans le domaine de l’absolu, même dans un cas aussi précis et aussi concret. L’_absolu_, c’est ce dont l’existence ou la réalisation ou la valeur est indépendante de toute condition de temps, d’espace, de connaissance. Le relatif, c’est au contraire, ce qui devrait être comparé avec la moyenne des notions, des choses ou des êtres de même espèce, et ne peut être évalué en soi, d’une façon indépendante. L’absolu philosophique a très souvent désigné l’être qui, conformément au sens donné ci-dessus, a une existence indépendante de tous les autres êtres, qui est inconditionnel, et qui de plus, possède en lui-même sa propre « raison d’être » ainsi que toutes les perfections ou propriétés. En ce sens, l’absolu, c’est Dieu. Inversement, le relatif, c’est ce qui dépend d’autre chose et n’existe que lorsque certaines conditions sont réalisées ; c’est aussi ce qui est limité, soumis à la finitude, imparfait. Les créatures sont ainsi relatives (à Dieu) ; les effets sont relatifs (à leurs causes) ; les accidents sont relatifs (à une substance) ; la connaissance humaine est relative (car imparfaite). Développement d’un exemple Einstein : « le mouvement, du point de vue de l’expérience possible, apparaît toujours comme le mouvement relatif d’un objet par rapport à un autre ». Tout mouvement d’un corps, selon Einstein, est dépendant des corps qui l’environnent, ou encore, il est conditionné par les propriétés de

en relation

  • Notions de philosophie
    3319 mots | 14 pages
  • Notions sur la philosophie
    1745 mots | 7 pages
  • Notion de philosophie
    1225 mots | 5 pages
  • Notion philosophie
    315 mots | 2 pages
  • Notions philosophie
    577 mots | 3 pages
  • Notions de philosophie
    1808 mots | 8 pages
  • Philosophie - notion d'histoire
    2973 mots | 12 pages
  • Cour de notion de philosophie
    4276 mots | 18 pages
  • Définitions de notions de philosophie
    355 mots | 2 pages
  • Notion de philosophie morale
    1839 mots | 8 pages