On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset

Pages: 5 (1142 mots) Publié le: 5 novembre 2013
I) Un réquisitoire contre le discours des nonnes au couvent

A) La critique des nonnes
- Perdican accuse les nonnes d’avoir « formaté » l’esprit de Camille : répétition du mot « leçon » (l.6, 14) repris par les phrases ironiques : « ces femmes ont bien parlé ; elles t’ont mises dans le vrai chemin » (l.15-16). Elles ont profité de sa jeunesse pour l’influencer, comme le montre l’antithèse : «venir chuchoter à une vierge des paroles de femme » (5-6). Il emploie la métaphore hyperbolique du poison pour dénoncer la manipulation dont sont coupables les religieuses : « ces récits hideux qui t’ont empoisonnée » (21) ; elle suggère que le discours des religieuses est un poison puisqu’il agit contre le bien-être de Camille qui consisterait à épouser Perdican.
- Il remet en cause le contenude leur discours qui fait l’éloge de l’amour divin : « Elles qui te représentent l’amour des hommes comme un mensonge » (l.2-3). Or, Perdican, par une habile antithèse, oppose l’amour humain à l’amour divin, qui est, selon lui, la seule véritable tromperie : « savent-elles qu’il y a pis encore, le mensonge de l’amour divin ? » (3-4).
- Perdican attaque alors l’ignorance des nonnes : anaphore («savent-elles », 3 et 4). Il emploie le vocabulaire juridique dans une hyperbole pour souligner leur responsabilité dans la fausse conception de l’amour que se fait Camille : « c’est un crime qu’elles font » (4-5). Il les présente comme le véritable obstacle à leur mariage, et donc à leur bonheur mutuel : « il pourra m’en coûter le bonheur de ma vie » (17). C’est pourquoi, à la fin de la 1èretirade, il se pose en juge de leur sort à travers une sentence lapidaire: « le ciel n’est pas pour elles » (18).

B) Une tirade habile et virulente
Perdican manie habilement le langage, est un bon rhéteur :
- Il emploie de nombreuses figures de style pour insister sur ce qu’il dit : anaphore (3-4), antithèses (2-4 ; 5-6) mais aussi chiasme (« l’amour des hommes comme un mensonge/le mensonge del’amour divin », 2-4).
- Il interpelle Camille et l’implique dans son discours : il emploie des apostrophes (« malheureuse fille », 1-2 ; « Camille », 15), et s’adresse à elle en la tutoyant pour mettre en avant leur familiarité (« Sais-tu »). Il amplifie nettement ce tutoiement des lignes 8 à 15 pour insister sur la cruauté de Camille envers lui, avant cette entrevue, et essayer de l’attendrir par unepersonnification très pathétique : « tu ne voulais revoir ni ce bois, ni cette pauvre petit fontaine qui nous regarde tout en larmes » (9-11). DISCOURS QUI CHERCHE A PERSUADER (appel aux sentiments) : il tente de montrer que les nonnes sont entrain de faire d’elle quelqu’un d’insensible. Enfin, il l’invite à réfléchir en présentant ses arguments sous la forme d’une accumulation de questionsrhétoriques (2-6).
Derrière son argumentation, on sent l’emportement du personnage, qui rend aussi ce discours efficace :
- La gradation hyperbolique (« il y a pis encore »… « c’est un crime », 3-5) rend compte de son implication dans son discours.
- Les phrases exclamatives (6-8) signalent l’intensité de ses sentiments, de même que les interjections (« ah ! 6, « Eh bien ! » 15)).

C) L’efficacitédes propos de Perdican
- C’est Perdican qui a le pouvoir dans cet échange, comme le montre la disproportion évidente des répliques : deux grandes tirades, contre une seule question de la part de Camille. Cette dernière ne proteste pas, mais semble subjuguée.
- Perdican adopte une posture de supériorité : il pointe du doigt l’ignorance de Camille (question l.1-2 + « malheureuse fille »), et seprésente comme celui qui a tout compris de son comportement depuis le début (« comme j’avais prévu tout cela quand tu t’es arrêtée devant le portrait de notre vieille tante ! », 7-8 > référence à la scène 2 de l’acte I, p.31-32).
- Il se permet alors de faire la leçon à son tour à Camille, lui dictant ce qu’elle doit dire et penser, comme le signalent les impératifs : « mais dis-leur cela de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • On ne badine pas avec l'amour
  • On ne badine pas avec l'amour, alfred de musset
  • Commentaire alfred de musset on ne badine pas avec l'amour
  • Présentation de on ne badine pas avec l'amour, alfred de musset
  • Bilan lecture on ne badine pas avec l'amour alfred de musset
  • Rapide commentaire on ne badine pas avec l'amour alfred de musset
  • Commentaire composé On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset
  • Fiche de lecture on ne badine pas avec l'amour, alfred de musset

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !