Organisation du travail et croissance economique

Pages: 12 (2912 mots) Publié le: 6 janvier 2011
CHAPITRE 3: ORGANISATION DU TRAVAIL ET CROISSANCE ECONOMIQUE
→ Le L correspond à l'activité productive des hommes pour être consommable. Les produits de la nature doivent être transformés et c'est cette activité qui est considéré comme L. → L = facteur de p° qui se combine au capital → activité productive rémunérée. → Le L se décompose de 2 pts de vue : – Employeur : Facteur qui permet deréaliser un profit. Il permet l'↗ de la pté du L . Il est aussi un coût. – Travailleur : Moyen d'acquérir des revenus en vue de consommer et d'épargner. Réduct° des tps de travail. → L'emploi est une place dans la p°, c'est aussi une situation dans la hiérarchie de l'E. Un emploi peut être supprimé mais le L reste . On mesure le L à l'aide du nombre d'emplois mais il faut y rajouter la durée du L. → Ilpeut agir sur la croissance de manière quantitative : ↗ facteur L ou qualitative : ± efficace selon le niveau de K.H, le dvpt des techniques et l'org° du L → L'accroissement de la pté du L et donc de la croissance résulte d'innovations organisationnelles. → Division du L (spécialiser chaque travailleur dans les ≠ étapes de p°) ≠ Org° du L (appliquez les principes de divisions ± rationnels) → Smithmontre qu'en spécialisant les travailleurs et en les faisant travailler rapidement on peut ↗ massivement la pté grâce au gain de tps, d'habileté, et la mécanisation. I. Les transformations de l'organisation du travail et leurs conséquences sur la croissance économique . A. L'organisation Tayloro-Fordiste : une division interne du travail 1. L'organisation scientifique du travail de F. Taylor. •Les principes du taylorisme. Taylor constate une flânerie systématique dans l'industrie américaine du 19ème siècle = lenteur dans le travail de l'ouvrier. Les salariés sont payés. L'↗ de la pté → ↘travailleurs car il faut produire = avec – de facteurs de p°. Méconnaissance de la direction sur les temps qu'il faut pour effectuer les ≠ tâches. Taylor met en place une division du travail: – verticale :séparation du travail de conception (bureau des méthodes) et des tâches d'exécution (ouvriers). Extrême surveillance des ouvriers : observés, chronométrés ; chaque séparation complexe est analysé en décomposant les opérations en plus simple – horizontale : parcellisation des tâches. Chaque ouvrier se voit confier une tâche élémentaire à faire qu'il doit d'exécuter en un minimum de tps et de lamanière la + efficace possible.

→ L'ouvrier perd le produit de son travail et est déqualifier car il se spécialise dans une unique tâche. Forte hiérarchisation dans l'E ; bipolarisation de la hiérarchie et des qualification. Les ouvriers sont désormais payés à la tâche et non plus à l'heure. • Les effets du taylorisme sur la croissance Cette OT avec le chronométrage des gestes et la baisse de laflânerie permettent une ↗ de la pté donc une ↗ de la croissance . Le fait que les ouvriers soient stimulé (salaires au rendement + primé lié à la pté) engendre des gains de pté → ↗pté → ↗ croissance 2. La croissance Fordiste. • Les principes du fordisme → Le fordisme maintient la division du L mais Ford met en œuvre un système de convoyage : la chaine de montage → limite les déplacements etimpose une cadence. → Le compromis fordiste : Ford augmente les salaires pour qu'ils acceptent la pénibilité du travail : Il fidélise les ouvriers grâce au 5$ day. → Standardisation : p° d'un modèle unique à grande échelle : adapté à une main d'œuvre peu qualifié. → P° de masse permise par la standard° et ↗ de la pté grâce à la chaine de montage qui trouve des débouchés grâce à la ↗ des salaires → ↗conso° • Fordisme et rendement d'échelle (économie d'échelle) Définition : ↘ du coût unitaire d'un produit à l'↗de la quantité produite. CM = CT (C. variable + C. fixes) / quantité produite. → C. variables : coûts qui varient en f° de la variation de la p°. → C. fixes : coûts qui sont indépendants de la p°. La p° en grande série peret de répartir les C. fixes sur un plus grand nombre d'unités et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Accumulation du capital, organisation du travail et croissance économique
  • Organisation du travail favorise croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !