Oublier est un remede sûr.

Pages: 5 (1099 mots) Publié le: 1 mai 2010
ANNONCE DES AXES
I - Un texte incantatoire destiné à être lu et transmis oralement (qui frappe la mémoire, l'imagination par des répétitions).
II - Des lieux d'écriture à la fois concrets et imaginaires.
III - Un hymne à la vie, à la plénitude de tous les instants d'une vie d'homme

ETUDE
I - Un texte incantatoire destiné à être lu et transmis oralement
Parce que ce texte étaitdestiné aux Résistants, Eluard retrouve la tradition de la poésie orale qui doit frapper les esprits par sa ligne mélodique.
A. Le souffle des anaphores
20 strophes construites sur le même canevas :

Anaphore de la préposition "sur", répétée 3 fois par strophe et suivie de compléments circonstanciels de lieu

Dernier vers de la strophe : "J'écris ton nom"
-> Eluardcherche à ce que son texte soit facilement mémorisé pour être retransmis oralement d'une part et d'autre part pour être complété par les lecteurs partisans.
La 20ème strophe, elle aussi a un côté oratoire assez fort grâce à des procédés d'amplification :
- Anaphore du "je" en début de vers v.82-83
- Effet de redondance sur "pour" v.83-84
- La conjonction initiale "et" meten valeur cette strophe
-> Clôture très simple du texte sur le mot clef qui apparaît comme une évidence absolue d'autant plus qu'il est mis en valeur par son détachement.
B. Le rythme
Il est étroitement lié à l'anaphore puisqu'il fonctionne à chaque fois avec le même effet d'insistance. Chaque quatrain est formé de :
3 heptasyllabes
- 1 tétrasyllabe martelé par desmots brefs
 ouverture sur le monde
 toujours relié à une idée fixe, obsédante C. Les sonorités
Quasi-absence des rimes traditionnelles
L'effet rime était en début de vers avec l'anaphore "Sur" -> Certains vers riment parfaitement sauf à la rime. Ex : v.5-6 et v.45-46.
Eluard préfère le phénomène assonances / allitérations à la rime : c'est beaucoup plus fluide etmoins contraignant. Ex : Strophe 7, v.25-28, allitération en [ch] et en [z] et assonance en [on] et en [an]. Cela contribue largement à donner au texte un aspect mélodique en dépit de l'absence de rimes traditionnelles.


II - Des lieux d'écriture à la fois concrets et imaginaires
La volonté qui est revendiquée, c'est d'écrire le mot "liberté" sur tous les supports possiblesdans le monde et de faire de cet univers une sorte d'immense graffiti.
De nombreux supports lexicaux -> volonté de couvrir tous les domaines d'une vie :
- Enfance : "cahiers d'écolier" v. 1, "pupitre" v. 2, "pages" v. 5

Pouvoir : "armes des guerriers" v. 10, "couronne des rois" v. 11
- Nature : "champs" v. 25, "oiseaux" v. 26, "mer" v. 30
- Espace privé : "lampe" v.45, "maison" v. 48, "chambre" v. 50, "chien" v. 53

Etat d'esprit du poète : "absence sans désir" v. 73, "solitude nue" v. 74, "espoir sans souvenir" v. 79
Evocations fréquentes d'un fait et de son contraire -> Volonté d'englober la totalité de l'univers :

V. 5-6 : "pages lues"/ "pages blanches"

V. 22-23 : "soleil moisi"/ "lune vivante"

V. 17-18: "nuits"/ "journées"

A. Une progression
Evolution = celle d'une vie d'homme de l'enfance jusqu'à la réflexion personnelle.
Début du texte (v. 1 à 44) : va-et-vient permanent entre le moi et le monde
Fin du texte (à partir du vers 45) -> évocation d'un univers plus intime :
- V. 45-60 : environnement familier du poète : "lit" v. 51, "objets familiers" v. 58,"maison" v47
- V. 61 à la fin : état d'esprit du poète : "refuges détruits" v. 69, "les murs de mon ennui" v. 71

 On peut dire que les supports d'écriture pour la liberté deviennent au fil du texte de plus en plus intime et c'est sans doute la marque d'une implication personnelle assez forte de la part d'Eluard. Sa présence est de plus en plus grande à la fin du texte à travers...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les remèdes
  • Oubli
  • oubli
  • Oublier le passer
  • L oubli
  • Remede fatigue
  • Les légumes oubliés
  • Ce que j appelle oubli

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !