Parlementarisme et démocratie dans l’europe du xixe siècle

Pages: 7 (1628 mots) Publié le: 17 janvier 2011
Parlementarisme et démocratie dans l’Europe du XIXe siècle

« la démocratie est le moins pire des régimes à l’exception de tous les autres. » Cette citation du premier ministre anglais Churchill a la vertu de soulever le caractère, pour le moins, délicat de la démocratie comme système politique.En effet, la démocratie contient intrinsèquement des contradictions difficilement résolvables : onpeut par exemple penser que la superposition de différentes opinions n’équivaut pas naturellement à une Opinion nécessairement plus légitime parce qu’elle est majoritaire (Raymond Boudon) ou à l’ irrationalité pour le citoyen d’aller voter (paradoxe de Allais).

Pour autant, il est important de bien savoir de quoi on parle lorsqu’on parle de démocratie ; l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembertparle de « souveraineté du peuple en corps » et, dans le même esprit, Lincoln a eu ces mots : « la démocratie c’est le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Notons des maintenant qu’elle nécessite quelques modalités indispensables sur lesquelles nous reviendrons. En ce qui concerne le parlementarisme, il se caractérise par la représentation du peuple par des députés et/ou des sénateurs.C’est, en définitive, un intermédiaire d’ordre pratique.

Le parlementarisme s’est développé en Europe au XIXe siècle dans un contexte économique de Révolution Industrielle et dans un contexte politique de lutte entre les valeurs de l’ancien régime (légitimisme, absolutisme etc.) et celles véhiculées par les Révolutions (française, américaine etc.) comme les Lumières. Pour ces raisons, l’enjeuest crucial : en finir avec l’arbitraire, les privilèges et l’oppression des peuples par des royautés de droit divin.

Pour toutes ces raisons, il convient de s’interroger sur l’importance réelle du parlementarisme dans l’idéal démocratique. C’est donc après avoir passé en revue les origines et les modalités d’implantation du parlementarisme en Europe XIXe siècle (I)que nous allons successivementmontrer qu’ il (le parlementarisme)est nécessaire(II) mais pas suffisant (III)à l’implantation de la démocratie.

Dès le Moyen Âge, l’Angleterre est le théâtre d’une lutte entre la couronne et ses sujets (Magna Carta 1215) ; certains y voient les prémices du rapport de forces du XIXe siècle. En tout état de cause, il est clair que si les racines ne sont pas aussi profondes, la révolutionanglaise (1649 – 1689) est bel et bien mère des valeurs du parlementarisme et, plus indirectement de la démocratie. En effet, la division chambre des lords – chambre des communes, a, sous la pression de groupes comme les « nivellers », eu tendance à un élargissement de la représentation. Toutefois, il convient de ne pas associer ce mouvement à la démocratie, juste de signaler que l’Angleterre en estincontestablement le foyer.

L’Angleterre, dont certains exilés en Amérique, ont théorisé les « droits naturels en 1776 dans la déclaration d’indépendance qui,se sont retrouvés en août 1789 en France,sont à l’origine du libéralisme qui, lui-même, peut être considéré comme à l’origine du parlementarisme. En effet, les libéraux, comme par exemple John Stuart Mill, cherchent à exalter la libertéprivée, qui passe par un État minimal, mais qui doit protéger avant tout la liberté individuelle. Pour cela, les libéraux ne préconisent pas forcément (même pas du tout) le suffrage universel, mais le parlementarisme permet aux propriétaires de défendre leurs libertés.

Le parlementarisme, déjà implanté en France de puis le 3 septembre 1791 (monarchie parlementaire), a persisté , bien quemalmené sous les empires bonapartistes (Parlements fantoches avec peu de pouvoir) et sous la Restauration. L’ordre de Vienne (1815) a été un obstacle conséquent à l’établissementdu parlementarisme en Europe. Pourtant, le romantisme politique (Victor Hugo a dit du romantisme qu’il était la Démocratie), le mouvement des nationalités ont pu contribuer à son essor.il s’est donc diffusé en Europe d’ouest...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'europe au xixe siècle
  • La France, L'Europe et le Monde au XIXe siècle
  • L'europe, un foyer de peuplement (de l'antiquité au xixe siècle)
  • L'europe est-elle antisémite á la fin du xixe siècle ?
  • Migration de l’Europe vers les Etats-Unis aux XIXe siècle
  • La démocratie et le parlementarisme
  • L'europe au xixe
  • Les transferts culturels entre la france et l'europe de l'est au xixe siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !