Parlementarisme

1766 mots 8 pages
Le concept de parlementarisme est apparu au dix-huitième siècle et s’est répandu au cours du dix-neuvième siècle. À l’origine, il s’agissait d’élargir les droits et les pouvoirs du parlement face au pouvoir exécutif incarné par la monarchie centralisatrice, comme ce fut le cas en Grande Bretagne puis en France. Il correspondait plus ou moins à un désir de mettre en place un parlement au pouvoir fort qui aurait un droit de regard sur le souverain. Aujourd’hui la notion de parlementarisme a évolué. Pour certains elle incarne une forme de régime représentatif dans lequel le parlement, qui détient notamment le pouvoir représentatif, dispose de la primauté sur les autres autorités. Pour d’autres, le parlementarisme serait davantage un régime de collaboration des pouvoirs entre le corps législatif, le parlement, et le pouvoir exécutif, le gouvernement, où des mécanismes de régulation réciproque sont prévus. Le parlementarisme prend souvent la forme d’un régime parlementaire, et il apparaît comme le symbole d’un régime à séparation souple des pouvoirs, par opposition au régime à la séparation stricte des pouvoirs incarné par le régime présidentiel. Le parlementarisme a connu de nombreuses contestations, de nombreux problèmes d’efficacité, qu’ont pu révéler divers exemples historiques, dans divers États.
Mais si le parlementarisme continue de faire débat, posons nous quelques questions concrètes : Qu’est-ce que le parlementarisme ? Est-ce seulement un régime où le parlement occupe une place forte ? Quelles vertus peut-on lui attribuer ? Est-ce un régime efficace ?
Nous verrons ainsi que le parlementarisme est tout d’abord apparu sous un angle « absolu » dans une première partie, pour ensuite nous intéresser à l’existence d’un parlementarisme « rationalisé » qui est davantage d’actualité, dans une seconde partie.

L’émergence d’un parlementarisme qui se veut d’être « absolu ».

Définition du régime parlementaire classique.

Au 17e siècle, les révolutions

en relation

  • Parlementarisme
    2677 mots | 11 pages
  • Parlementarisme
    1156 mots | 5 pages
  • Parlementarisme
    281 mots | 2 pages
  • Parlementarisme
    274 mots | 2 pages
  • Parlementarisme
    1249 mots | 5 pages
  • Le parlementarisme
    2147 mots | 9 pages
  • Le parlementarisme
    3862 mots | 16 pages
  • Le parlementarisme
    2563 mots | 11 pages
  • Le parlementarisme
    1419 mots | 6 pages
  • Le parlementarisme
    1173 mots | 5 pages