Pensée de pascal, fragment 230

263 mots 2 pages
I- Evocation imagée et progressive des deux infinis

A- L’infiniment grand

* Vu par l’homme

* Imaginé par l’homme

* Amplification progressive

* Hyperbole

* Le fait de prendre l’homme comme point de référence (que l’Homme contemple, …) souligne la petitesse de celui-ci par rapport au Cosmos

B- L’infiniment petit

* Présenté comme un autre prodige

* On part du ciron, qui est décomposé jusqu’à ne plus être sécable

* Sollicitation de l’imagination

* Ordre d’énumération inversé par rapport à l’ordre de description de l’infiniment grand.

* L’homme se sent un « colosse » / « un monde » / « un tout à l’égard du néant »

C- L’infiniment grand contenu dans l’infiniment petit

* Parallélisme pour évoqué l’infiniment petit et l’infiniment grand (immensité, univers, terre)

II- L’argumentation

A- Pascal, guide du lecteur

* injonction (ordre) (que l’homme contemple, que l’homme regarde) * le pronom « nous » englobe le lecteur * « je veux lui faire voir » : Pascal prend en charge la visite des deux infinis

* 3 questions de rhétorique) : le lecteur est accompagné et se laisse conduire par l’auteur.

B- Vers un Dieu caché

* L’homme est dans une situation inconfortable au centre de l’infini.

* Le vertige est accentué par des hyperboles, énumérations et paradoxes : c’est une sphère dont le centre est partout, la circonférence nulle part( paradoxale pour un mathématicien)

* Texte présenté comme une dramatisation progressive : de l’admiration (« majesté », « délicate lumière ») à l’effroi (« néant », « trembler », « s’effrita »)

* Pascal pousse l’homme à chercher un réconfort en Dieu.

La raison de l’homme est rabaissée pour favoriser l’adhésion aux faits.

-Conclusion

Pascal cherche, à l’aide de la persuasion, à évoquer la disproportion de l’homme face au monde qui l’entoure. Il l’incite donc à se réfugier dans la

en relation

  • Petite analyse du fragment 230 des pensées de blaise pascal
    544 mots | 3 pages
  • Pascal " disproportion de l'homme" fragment 230 in pensées
    935 mots | 4 pages
  • Pascal, dans ses pensées, mêle en effet sciemment raisonnements logiques et convictions personnelles dans un but de persuasion ?
    1162 mots | 5 pages
  • Cours pascal
    4920 mots | 20 pages
  • Imaginaire pascalien
    5028 mots | 21 pages
  • Le corps souffrant dans fin de partie de samuel beckett
    1799 mots | 8 pages
  • Resume des liasses de "les pensees" de pascal
    11867 mots | 48 pages
  • Pensées
    349 mots | 2 pages
  • Pascal cours
    18234 mots | 73 pages
  • Disproportion de l'homme
    2424 mots | 10 pages