Pensée politique

1611 mots 7 pages
Chapitre 1 : objets, définitions et concepts élémentaires

Introduction

Il est difficile de donner une définition satisfaisante de la science économique.

Les économistes utilisent de manière indistincte les termes « économie », « économique », ou encore « économie politique » pour identifier le champ de connaissance qu’ils étudient.

Dans ce chapitre, nous allons expliquer le champ d’étude de la science économique, sa méthode et introduire un certain nombre de concepts élémentaires.

I : les anciennes conceptions de l’économie

1 : les anciennes définitions

Pour Oresne, philosophe du 14ème siècle, « l’économie est l’art de gouverner un hôtel (maison) et les appartenances pour acquérir les richesses ».

Pour Voltaire (1764), « l’économie ne signifie, dans l’acceptation ordinaire, que la manière d’administrer son bien… l’économie d’un état n’est nécessairement pas celle d’une grande famille ».

Trois notions fondamentales se dégagent de ces définitions anciennes :

* Administration : on retrouve ici la conception gestionnaire de l’économie, qui était à l’époque une discipline pratique correspondant à la notion de gestion des ressources.

* Richesse : l’objet de l’économie est l’étude de la façon dont une unité économique (famille ou l’état) constitue et développe un patrimoine.

* Maison, famille, royaume : l’unité économique de référence était le ménage ou une collective (avec au sommet l’état).

2 : l’émergeance de la science économique

La science économique émerge progressivement entre le 16ème siècle et le 17ème siècle.

Les précurseurs de cette pensée sont notamment : les mercantilistes, les physiocrates, les classiques.

Les mercantilistes :

* Antoine de Montchrestien (1575-1621), Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), John Locke (1632-1734)… Ces auteurs se sont intéressés aux moyens d’enrichir les états par une politique commerciale agressive, visant à promouvoir les exportations et limiter les importations.

en relation

  • La pensee politique
    1618 mots | 7 pages
  • Pensée Politique
    14728 mots | 59 pages
  • Pensée politique
    1648 mots | 7 pages
  • La pensée politique
    4076 mots | 17 pages
  • Pensée politique
    1370 mots | 6 pages
  • Pensée politique
    31233 mots | 125 pages
  • Pensee politique
    30050 mots | 121 pages
  • Pensée politique
    1509 mots | 7 pages
  • Pensee politique
    1562 mots | 7 pages
  • Pensé politique
    3212 mots | 13 pages