Pensez vous comme rousseau

Pages: 2 (363 mots) Publié le: 5 décembre 2012
Sans rien ou personne de plus que ceux qui sont indiqués : Il est resté deux jours seulement. * À l'exclusion de toute autre chose : J'ai fait cela seulement pour lui rendre service. * Marquel'opposition, la restriction : Je voudrais bien y aller, seulement je n'ai pas le temps.

comme : De même que, tel que, à l'instar de.

rousseau : Deux grandes questions ont préoccupé Rousseau:la liberté, qui est selon lui la véritable destination de l'homme, et l'alliance de la nature et de la société. Rousseau, quoique mal compris à son époque, est l'un des plus grands esprits du siècledes Lumières.

raison : Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos). * Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animalraisonnable »). * Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences. * Par opposition à la passion ou à la folie :pouvoir de bien juger, de distinguer le vrai du faux, le bien du mal. * Par opposition à la foi : la « lumière naturelle », naturellement présente en tout homme. * Par opposition à l'expérience :faculté de fournir des principes a priori (c'est-à-dire indépendants de l'expérience)* Au sens objectif : principe d'explication, cause (exemple : les raisons d'un phénomène). * Argument destiné àlégitimer un jugement ou une décision (exemple : donner ses raisons).


Le sens commun pense que vers six à sept ans, l'enfant atteint « l'âge de raison ». Il quitte alors le monde préservé de sa tendre etinnocente enfance, pour commencer la conquête du monde des adultes. Le sens commun voit l'enfance comme un monde clos, à part, peuplé de choses futiles et sans intérêt, où les facultés intellectuellespropres à l'homme sont en sommeil et ne se réveillent qu'à partir de six ans. Cependant le sens commun accorde à cette période de « sommeil » une grande importance, puisque devant un tribunal,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pensez vous comme rousseau
  • Pensez-vous comme rousseau, que les fables ne sont pas destinées aux enfants ?
  • Pensez-vous , comme rousseau, que les fables sont destinées aux enfants?
  • Pensez vous, comme rousseau, que les fables ne sont pas destinées aux enfants ?
  • Pensez-vous comme rousseau que les fables ne sont pas destinées aux enfants? (intro + antithese)
  • pensez vous comme eugène ionesco
  • Pensez-vous comme elle que la connaissance du passé est indispensable ?
  • M pensez-vous, comme du bellay, que le poète qui « chante » son mal « l’enchante » ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !