Pensez-vous qu'il faille utiliser l'imagerie médicale, connaissant les risques? partie i : la scintigraphie

Pages: 8 (1864 mots) Publié le: 18 novembre 2012
La scintigraphie est une méthode d'imagerie médicale qui procède par l'administration, dans l'organisme, d'isotopes radioactifs afin de produire une image médicale par la détection des rayonnements émis par ces isotopes après captation par les organes à examiner.
Le patient reçoit des molécules radioactives. Elles vont être absorbées par les organes. Ensuite, on analyse les rayons émis par lecorps. Enfin, on reconstruit l'image de l'organe. La dose est contrôlée de manière à minimiser les risques liés à l'irradiation. Par exemple, une scintigraphie osseuse est égale à une radio du bassin, si on regarde la dose de radiation reçue1.
Elle peut être utilisée pour visualiser plusieurs parties du corps, selon le traceur utilisé et ce que l'on veut voir. Elle permet de voir la forme et lefonctionnement de l'organe, la présence de tumeur primaire ou secondaires, l'origine de douleurs ou de maladies et de confirmer une suspicion de maltraitance chez l'enfant de moins de deux ans2. Elle peut aussi servir à confirmer un diagnostic incertain.
Sommaire 1 Principe 2 Gamma caméra 3 Utilisation 4 Notes et références 5 Annexes 5.1 Article connexe 5.2 Liens externes |
Principe
Lascintigraphie est une imagerie d'émission (c’est-à-dire que le rayonnement vient du patient après injection du traceur appelé radiopharmaceutique) par opposition à l'imagerie radiographique qui est une imagerie de transmission (le faisceau est externe et traverse le patient).
On injecte au patient un traceur : c'est l'association d'une molécule vectrice et d'un marqueur radioactif. La molécule vectriceest choisie pour se localiser de façon sélective sur une structure particulière de l'organisme (un organe, un secteur liquidien, une lésion). Dans cette molécule se trouve un isotope radioactif. Ce marqueur radioactif permet de suivre la position de la molécule dans l'organisme, car il émet un rayonnement gamma qu'on peut visualiser à l'aide d'une gamma-caméra (c'est une caméra à scintillationqui donne les scintigraphies).
Ce traceur est un médicament, appelé radiopharmaceutique, qui n'a pas d'effet sur l'organisme étant donné les doses massiques extrêmement faibles utilisées. Il émet un rayonnement à la fois adapté à sa détection et de très faible toxicité sur le plan biologique et radiotoxicologique. L'irradiation n'est pas plus importante qu'une radiographie du thorax ou del'abdomen.
Exemples de radiotraceur :
Les biphosphonates marqués au technétium 99m. Les biphosphonates sont un vecteur rentrant dans l'os en formation. Le radiopharmaceutique utilisé pour la scintigraphie osseuse est composé de bisphosphonates, couplés au technétium 99m radioactif.
L'iode 123 est en lui-même vecteur de la thyroïde et émetteur radioactif.
Le thallium 201, analogue du potassium, pour lesscintigraphies myocardiques qui recherchent des ischémies de stress, témoignant d'une sténose (rétrécissements) des artères coronaires.
Le MIBI, le DTPA, le MAG3, le DMSA, l'HIDA (voir (en) HIDA), le technétium lui-même....sont autant de traceurs régulièrement utilisés pour respectivement, les scintigraphies myocardiques, rénales, biliaires, thyroïdiennes ou des glandes salivaires.
Il existedes traceurs permettant d'explorer un organe (cerveau, cœur, poumons, foie, reins, les vaisseaux lymphatiques...) ou des pathologies (certains cancers par exemple) comme l'Octreoscan ou la MIBG.
Le traceur est administré le plus souvent par voie veineuse. Le délai de fixation sur l'organe cible est variable ce qui explique l'attente entre l'injection et les acquisitions. La gamma-caméra permet lalocalisation spatiale des photons émis par l'organe cible.
On peut obtenir:
des images statiques: dont la durée d'acquisition peut varier de 1 à 20 min environ.
un balayage du corps entier: la caméra "balaye" le corps de haut en bas pour avoir une vision d'ensemble.(Comme sur l'illustration jointe)
des images dynamiques: Une séquence d'images, dont la durée de chaque image varie d'1s à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'imagerie médicale
  • L'imagerie médicale
  • Pensez-vous qu’il faille avoir vécu la grande guerre pour se la représenter ?
  • Marché de l'imagerie médicale
  • Tpe sur l'imagerie médicale
  • Partie I
  • PARTIE I
  • résumé partie 4

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !