Petite epitre au roi de Clément Marot

1917 mots 8 pages
I/ Une supplique structurée :

1)- L’art de s’adresser aux puissants (avec humour)

- « c’est pitié d’entre nous rimailleurs »
>Inclut Marot et le roi (nous= vous et moi) dans la même catégorie des « rimailleurs ». >« Rimailler », nous apprend le Dictionnaire Historique de la Langue Française Robert, c’est « faire des vers médiocres », ou « en amateur ».

- « Et quand vous plait, mieux que moi rimassez »
>Le déverbal « rimailleurs » englobe donc le jeune poète et le roi, mais celui-ci est placé au dessus par le comparatif « mieux que moi rimassez ».
>Compliment au roi-poète. Le poète s’adresse à l’artiste : flatterie pour mettre en avant les qualités du roi.
>modestie de l’énonciateur, lui aussi poète : le roi est le meilleur. Elément de benevolentiae captatio.
>Note qu'à l'époque médiévale, elle entre dans la composition de la lettre idéale :
· salutatio : l'adresse au destinataire ; · benevolentiae captatio : formules visant à attirer la bienveillance du destinataire ; · narratio : discours informatif : ce que l'on a à dire ; · petitio : si l'on a une requête à formuler ; · conclusio : conclusion du message.

Par le jeu d’oppositions des pronoms, c’est d’ailleurs le roi qui l’emporte dans les six premiers vers : deux « je » pour Marot, un »nous » inclusif, quatre occurrences de la deuxième personne du pluriel, deux « vous » et « rimassez », « avez ». Cependant les deux vers suivants font basculer dans le sens de Marot l’équilibre destinateur/destinataire : trois occurrences de « moi » ou « je ».

2)- La supplique explicitée mais digne
- « Des biens avez et de la rime assez »
> Parallélisme de construction rapproche « biens » et « rime » (rime à prendre au sens métonymique : on parle de rime pour désigner l’art poétique.). Marot sous-entend ainsi que le roi peut rimer car il possède…
> « avez » « assez » insistent sur l’idée de possession et d’abondance.
>Le détail qui fait la différence entre Marot et le roi, ce sont les biens ici pris au sens de

en relation

  • Clement marot petite êpitre au roi
    1836 mots | 8 pages
  • Petite épître au roi , clément marot
    714 mots | 3 pages
  • Petite épitre au roi clément marot
    1583 mots | 7 pages
  • Clément marot - petite épitre au roi
    1829 mots | 8 pages
  • Dissertation sur clément marot petite épitre au roi
    2966 mots | 12 pages
  • Marot, "une épître au roi"
    1008 mots | 5 pages
  • Petit epitre au roi
    523 mots | 3 pages
  • Biographie de clément marot
    1281 mots | 6 pages
  • Les poètes courtisans, marot et ronsart
    3628 mots | 15 pages
  • DES RHÉTORIQUEURS
    1060 mots | 5 pages