Peut-on considérer à l'inverse de bacon que nous avons tous les moyens de dominer la nature sans s'y plier ?

305 mots 2 pages
Peut-on considérer à l'inverse de Bacon que nous avons tous les moyens de dominer la nature sans s'y plier ?

D'après Bacon, l'objectif de la connaissance, c'est le contrôle de la nature, en effet il manifeste qu'on peut contrôler la nature en ayant recours à l'expérience résultant de nos actions et aux faits cependant en ayant recours à ceux-ci on combine la raison et l'expérience, on peut donc tenir compte que nous possédons tous les moyens pour dominer la nature sans s'y plier.

D'ailleurs, le fait que nous nous aidions de la nature ne veut pas forcément dire qu'on doit s'y soumettre, l'apprentissage de l'homme et au niveau de la raison lui autorise à la dominer du fait que grâce aux outils qui selon Bacon représentent des " instruments du prolongement de la connaissance et de l'esprit humain ", nous permettent de nous ériger au dessus d'elle en accroissant notre savoir.

Par le biais du savoir que l'homme obtient au long des années, il devient capable de différencier les lois qui lui permettent de comprendre ce qui l'entoure et de l'étudier, d'en sortir les thèmes particuliers, les idées en quelque sorte qui lui permettent d'être au dessus du milieu qui l'entoure sans à son tour être soumis.

Par ailleurs, la nature réserve bien des surprises et soumet à l'être humain une multitude de difficultés, il doit alors s'acclimater à son nouveau mode de vie et c'est par le biais de la technique qu'il a su développer à partir de son savoir et de son expérience que l'Homme prend le contrôle sur son environnement et rehausse la qualité de sa vie.

En conclusion, on peut dire que par l'interaction des outils, la technique et le savoir développé, l'expérience que l'Homme a acquit pendant un certain laps de temps qu'il peut domestiquer son environnement sans s'y

en relation

  • espace et territorialité
    5868 mots | 24 pages
  • DYSTOPIE
    8863 mots | 36 pages
  • InitiationSocioM1 IEP
    19936 mots | 80 pages
  • philo culture et humanité
    40711 mots | 163 pages
  • BOOBA92I
    81592 mots | 327 pages
  • Goethe, science et philosophie
    51215 mots | 205 pages
  • Histoire de la pensée économique
    38246 mots | 153 pages
  • Lettre encyclique
    21399 mots | 86 pages
  • Kgfdfg
    88297 mots | 354 pages
  • Penser Croire 4
    42728 mots | 171 pages