Peut-on convaincre autrui de la beauté d'un objet?

Pages: 9 (2107 mots) Publié le: 10 mai 2011
PHILOSOPHIE

Peut-on convaincre autrui de la beauté d'un objet?

Tous les hommes ont des goûts différents, et cela fait la diversité de notre monde.
Imaginez-vous au musée, tombant face à une peinture du XIXème siècle, qui vous paraît splendide; vous en faite l'éloge, vous vous exaltez devant cette œuvre. Or, la personne qui vous accompagne, elle, n'est pas forcée de penser comme vous etpeut avoir un avis différent du votre. Comme on dit, « les goûts et les couleurs ne se discutent pas ». Une scène comme celle ci est tout à fait représentative de l'attitude quotidienne de l'homme, de manière générale.
A partir de cela, nous pouvons nous demander si l'on peut convaincre autrui de la beauté d'un objet ? Pour répondre à cette interrogation, nous allons analyser la questionposée, puis nous verrons si convaincre autrui de la beauté de tel ou tel objet reste quelque chose de réalisable. Par la suite, nous verrons quelle est la force de cette volonté de convaincre autrui, pourquoi nous le faisons et ce que cela entraine.

Dans la question « Peut-on convaincre autrui de la beauté d'un objet? », nous devons considérer le terme « autrui » comme synonyme de « semblable ».Autrement dit, 'autrui' , sans être nous, est notre égal, un être subjectif et libre. Ainsi, nous nous demandons si nous pouvons convaincre notre égal (notre semblable) de la beauté d'un objet, mais aussi si nous en avons le droit et si nous sommes en mesure de le faire.
Avec un problème soulevé ainsi, nous devons en premier lieu admettre qu'évaluer la beauté de quelconque objet est quelque chosede faisable, de manière conceptuelle. Mais les hommes en général ont souvent envie de convaincre autrui, car ils veulent que leur admiration ou leur rejet, en bref que leur opinion envers un objet soit partagée.
Nous retrouvons avec un tel sujet les thèmes de l'universalité du beau, mais aussi et avant tout le respect d'autrui, car autrui étant notre semblable, c'est aussi un être libre: libredes ses actes et de ses choix, ses décisions.

Dans un premier temps, nous allons donc nous demander si nous sommes en mesure de convaincre autrui qu'un objet est beau.
Pour que nous puissions réaliser une telle démarche, nous devons déjà supposer l'universalité du beau. Sans cela, démontrer et définir que quelque chose est « beau » serait assez difficile, car nous rencontrerions de nombreusesdivergences d'appréciation, chose qui serait logique. Mais la prétendue universalité du beau est très vite remise en cause par nos modes de pensée populaire et nos nombreux dictons tels que « Chacun ses goûts! ». Divers philosophes ont cependant tenté de donner une définition du « beau », tels que Platon qui parle de ce qui est « agréable à la vue et à l'ouïe », ou bien encore Emmanuel Kant quipense que le beau est « ce qui plait, sans concept ».
De telles définitions suggèrent que le beau est un plaisir immédiat. Prenons l'exemple d'une œuvre d'art, dès lors qu'on la contemple, on la qualifie immédiatement, selon notre humble opinion, de belle, ou non. C'est pourquoi la sensibilité de chacun est mise en avant, chacun se fait sa propre définition du « beau ». La compréhension de l'artainsi que la perception du beau exigent que notre sensibilité vienne à nous de façon spontanée. Cependant, qui dit sensibilité dit subjectivité, car la sensibilité de chacun relève de l'histoire personnelle, des sentiments, ou bien encore de l'état d'âme.
Ainsi, la sensibilité d'un individu relevant du vécu et de la subjectivité peut considérablement modifier nos chances de convaincre autruiqu'un objet est beau. En effet, lorsque nous cherchons à convaincre quelqu'un, nous expliquons notre point de vue, nous argumentons, nous affirmons notre pensée en voulant déclencher une éventuelle réaction chez autrui. Mais si nous trouvons chez lui une absence de spontanéité, s'il ne comprend pas immédiatement le sens de la beauté de l'objet en question car il ne perçoit pas de façon immédiate...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut on convaincre autrui de la beauté d'une oeuvre d'art?
  • Peut-on convaincre autrui qu'un oeuvre d'art est belle?
  • Peut on convaincre autrui qu'une oeuvre d'art est belle
  • Peut-on convaincre autrui qu’une œuvre d’art est belle ?
  • Peut-on convaincre autrui qu’une œuvre d’art est belle ?
  • Peut on être esclave d'un objet technique ?
  • L'homme peut-il être objet d'un science ?
  • Peut-on être esclave d'un objet technique?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !