Peut on convaincre autrui de la beauté d'une oeuvre d'art?

Pages: 12 (2830 mots) Publié le: 14 septembre 2014
Dissertation Philosophie



Peut on convaincre autrui de la beauté d'une œuvre d'art ?



On dit souvent que « les goûts et couleurs ne se discutent pas », mais la popularité même de ce dicton devrait nous le rendre suspect. On assiste bien souvent au contraire à des discussions passionnées entre amateurs de musique, de littérature ou de cinéma : de quoi s’agit-il lors de ces échangessinon de chercher à convaincre autrui qu’une œuvre d’art est belle, sublime, voire plus belle et plus sublime qu’une autre ? Mais y parvient-on vraiment ? Est-ce légitime ? Par ailleurs pourquoi cet empressement plutôt paradoxal ? 

Une oeuvre d'art est un objet spécifique qui, avant même de posséder une quelconque valeur esthétique se définit comme symbolique et expressif, très différent en cesens de l'objet naturel ou de l'objet technique. La beauté, que l’on attribue notamment aux œuvres (mais pas exclusivement) fait l'objet d'un jugement dit « esthétique » qui semble - a priori - demeurer personnel, surtout si on le compare au jugement « éthique » (portant sur le bien) ou au jugement « logique » (portant sur le vrai) qui ont pour principe l'universalité et la clarté. Il semble dèslors plus surprenant d'associer la notion de conviction avec cette forme de jugement. En effet, « convaincre » est une démarche intellectuelle qui fait appel à la raison pour amener quelqu'un à partager avec nous un jugement, une idée, ou ici un goût. Mais peut on mettre sur le même plan les idées et les goûts ?
Il aurait semblé plus pertinent de parler de procédés de persuasion jouantexclusivement sur les sentiments en exerçant une influence voir une séduction. Car convaincre, au contraire, c’est emporter l’adhésion de l’autre en usant de motifs exclusivement rationnels. Les moyens alors mis en oeuvre sont ceux du raisonnement ou de la démonstration qui doit amener l’interlocuteur à considérer que la conclusion est nécessaire. Cela semble beaucoup plus aisé dans le champs des sciencesque dans celui des arts où le relativisme paraît régner en maître.
Enfin ne perdons pas de vue qu’« autrui » est par définition un autre « moi », un sujet conscient et libre ayant droit au respect ; c’est pourquoi il serait choquant de prétendre «forcer » son goût ou son jugement, spécialement en matière d’esthétique. 
Alors peut-on amener autrui à partager un jugement de goût en matièred'esthétique et en matière artistique, et ce, par des procédés exclusivement rationnels? Si ce jugement est par nature personnel et libre, avons-nous le droit de vouloir influencer autrui ? Ne devons-nous pas simplement essayer de le comprendre et, à défaut, respecter au moins son point de vue ? Mais d'un autre côté, la beauté et l'art n'ont-ils pas une mission de communication et de rapprochemententre les personnes ? Ne véhiculent t-ils pas des valeurs ? Autrement dit, n’est-il pas légitime en même temps de vouloir universaliser un jugement initialement personnel ? 

Nous nous demanderons dans premier temps comment s'apprécie spécifiquement une oeuvre d'art : nous soulignerons notamment les différences entre le jugement esthétique et le jugement logique, ce qui pourrait nousdécourager de vouloir convaincre autrui. Cependant nous verrons dans second temps que l'art est bien une communication entre les sujets : nous marquerons à cet égard les différences entre la beauté et l'agréable, qui ne relèvent pas d'une même espèce de goût : la beauté et l’art veulent le partage et tendent vers universel. Reste enfin le problème le plus délicat : comment convaincre sans obliger ? Cettefois nous devrons distinguer le jugement esthétique, qui certes peut s'éduquer mais doit rester libre, et le jugement éthique qui s'éduque également tout en étant cette fois exigible. 





Il paraît fondamentale de différencier beauté et vérité : la beauté est d'ordre sensible, elle concerne l'apparence sensible des choses et donc s'adresse aux sens, mais aussi à l'émotion, au désir. La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on convaincre autrui qu'un oeuvre d'art est belle?
  • Peut on convaincre autrui qu'une oeuvre d'art est belle
  • Peut-on convaincre autrui qu’une œuvre d’art est belle ?
  • Peut-on convaincre autrui qu’une œuvre d’art est belle ?
  • Beauté d'une oeuvre d'art
  • Peut-on convaincre autrui de la beauté d'un objet?
  • Peut-on parler objectivement d'une oeuvre d'art piste
  • Peut-on convaincre autrui qu'une oevre d'art est belle? intro+plan

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !