Peut on définir l'autre sans se juger soi-même ?

1531 mots 7 pages
Peut-on évoquer l’Autre sans se remettre en question soi-même ?

Introduction : De l’époque coloniale à aujourd’hui, les races Noires, Indigènes et autres races du monde Oriental ont subi les pires injustices qu’il soit, ont été dévalorisés, méprisés et exploités au profit des races Occidentales, les Blancs. Mais ces races sont-elles si parfaites pour s’estimer supérieures ? Est-il si normal pour elles de critiquer sans se remettre en question ?

Dans le texte de Montesquieu, un voyageur persan écrit à son ami pour lui faire part de ses « aventures » lors de son périple. Dans le texte étudié, il décrit les mœurs françaises et les Parisiens avec Ironie : au début du texte, tous les Parisiens sont intrigués par Rica, se rassemblent autour de lui et ne nient en aucun cas le fait que celui-ci soit Persan, alors qu’à la fin du texte, lorsque Rica endosse le costume Européen, les Parisiens le délaissent et doutent de ses origines, se demandant même : « Comment peut-on être Persan ? »

Ce texte a pour but de se moquer des Parisiens, qui, n’ont jamais vu de Persan et qui pourtant remarquent : « Il faut avouer qu’il a bien l’air Persan. » Pour les Parisiens, appartenir à une civilisation implique le fait de porter le costume traditionnel. Pour eux, Rica le Persan n’est qu’une attraction qui perd son attrait au moment où il ressemble à n’importe quel Européen.

En pensant critiquer ce Persan, les Parisiens se ridiculisent et se rabaissent eux-mêmes par des propos stupides : « Comment peut-on être Persan ? »

Les textes de Céline et Montaigne parlent de la colonisation des Noirs d’Afrique et d’Amérique par les Européens, mais sous un point de vue différent : Céline se place du côté des plus forts, des Blancs et se comporte vite de la même façon qu’eux, à savoir l’utilisation d’un vocabulaire péjoratif vis-à-vis des Noirs et Indigènes Africains. Montaigne, quant à lui, dénonce la barbarie des colons Espagnols et Portugais qui ont contaminé un monde innocent,

en relation

  • Peut-on juger autrui?
    1033 mots | 5 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2148 mots | 9 pages
  • La connaissance de soi est-elle possible sans autrui ?
    1364 mots | 6 pages
  • Peut-on définir l'homme par la conscience ?
    689 mots | 3 pages
  • Peut-on juger objectivement de la valeur d'une culture
    795 mots | 4 pages
  • Dissrtation Sur La Justice
    1325 mots | 6 pages
  • Peut on juger objectivement la valeur d'une culture ?
    4153 mots | 17 pages
  • L'homme possède-t-il inéluctablement de l'humanité en lui?
    1867 mots | 8 pages
  • Montaigne, chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage
    889 mots | 4 pages
  • Être capable de se juger soi-même
    2911 mots | 12 pages