Peut-on démontrer tout et son contraire?

645 mots 3 pages
PROBLEMATIQUE : Sommes nous les seuls propriétaires de notre corps ? I. Si notre corps nous Appartient en quoi cela est-il perceptible ? C’est mon grand I !!! lol A partir du moment où nous avons le choix d’agir, alors implicitement nous admettons être responsable de nos actes, et donc de notre corps.
« Mon corps m’appartiens », le corps humain d’un point de vue physique peut être à fois
L’objet de l’action mais il est aussi l’instrument nécessaire de cette action. Et cela veut bien dire que, dans la mesure où le corps est utilisé pour agir, il est forcément possédé par quelqu’un. Donc il suffit que le corps soit un objet utile à l’action pour qu’il soit nécessairement la propriété d’un être humain.
Hans-Hermann Hoppe économiste américain démontre que le faite d’argumenter présuppose la propriété de soi. Ainsi, il en déduit qu’on ne peut sans contradiction argumenter contre la propriété de son être. (et tout ce qui s’ensuit) ????. Notamment par le faite que personne n’a le droit de disposer des possessions d’autrui sans son consentement. Le principe de morale sociale naturelle qui est appliqué de façon cohérente et universelle, définit la philosophie de la politique libérale. Le libéralisme est un courant de pensée qui affirme la primauté des principes de liberté et de responsabilités individuelles sur le pouvoir du souverain. Il repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux qu’aucun pouvoir ne peut violer. Le fondement de la pensée libérale est une théorie du droit selon laquelle chaque être humain est seul maître de lui-même et possède des droits fondamentaux et inaliénables qui découlent de sa simple existence et sont inhérence (adaptation) à la nature humaine. Ces droits sont le droit à la liberté et le droit à la propriété. Donc selon la politique libérale, l’Homme est en principe, propriétaire de son corps.
La loi protège notre corps humain stipule en effet que l’on dispose d’un droit sur notre corps à savoir le

en relation

  • Peut-on démontrer tout et son contraire ?
    1415 mots | 6 pages
  • Peut-on démontrer tout et son contraire ?
    541 mots | 3 pages
  • Peut on démontrer tout et son contraire ?
    466 mots | 2 pages
  • Explication du texte de hume
    815 mots | 4 pages
  • dfqdsf
    5736 mots | 23 pages
  • Texte pascal pensée
    1683 mots | 7 pages
  • Poème
    852 mots | 4 pages
  • hume
    3540 mots | 15 pages
  • Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est demontré?
    2101 mots | 9 pages
  • Faut il tenir pour vraie ce que l'on a sois même démontré ?
    1679 mots | 7 pages