peut-on penser par soi-même ?

Pages: 11 (2699 mots) Publié le: 5 janvier 2014
Est-il possible de penser par soi-même ?
La philosophie se caractérise par l’étude des principes et des causes comme l’exprimait Aristote dans Métaphysique : « d’une manière générale, toute science discursive, ou participant du raisonnement en quelque point, traite de causes ou de principes plus ou moins rigoureux ». De plus, pour être fidèle à son objet, la philosophie s’ouvre àl’interrogation que lui pose le monde. De ce fait, les outils proposés par Platon et Aristote sont : « l’analytique, qui juge de la comptabilité entre eux des jugements qui composent un discours par rapport à la réalité « objective » et la dialectique, qui a pour garantie de la vérité les opinions communément admises » (Jorion citant Aristote).
On peut donc considérer avec une certaine justesse que fortede l'enseignement de ses maîtres, la philosophie veillera à bien poser les termes et objets qui seront les choses ou buts de sa réflexion, ce afin de ne pas dépenser une énergie vaine, ou bien encore et pire, de réfléchir un objet qui ne serait pas le sien en propre.
Exemplifions : nous pouvons admettre que le sens commun, ici le sens pris est de celui qui ne philosophe pas, nous interrogesur la recette des crêpes et la possibilité que l'on puisse y considérer l'absence de farine. Or donc, la question posée doit-t-elle nous enjoindre immédiatement d'y répondre ? Ce que nous disons là est, est-ce œuvre de philosophie que de répondre à toute question ? Dans l'exemple donné nous observons aisément que cette œuvre reviendrait bien plus au pâtissier qu'au philosophe. CQFD.
Forts decet exemple, comme il est avéré que toute question ne peut se justifier de l'intérêt du philosophe et ce afin que son ouvrage soit d'un intérêt pour lui-même et pour sa science, il conviendra facilement d'admettre que la première des tâches du philosophe est de vérifier que la question, un, à lieu de lui être posée, deux, qu'elle présente un bénéfice a être étudiée par sa science nonobstant quel'on puisse préjugé du résultat. C'est donc bien ce qu'il fallait démontrer : c'est de son premier jugement qu'il fera de la question qu'on lui pose qu'on reconnaitra du philosophe qu'il en est bien un et maîtrise ici son affaire. Là aussi CQFD.
Ici donc la question que l'on nous suggère est de savoir "s'il est possible de penser par soi-même ?". Or nous savons déjà par la cause de ce que nousavons démontré ci-dessus qu'il nous revient, tout d'abord interroger les termes de la question afin de constater qu'une fois associés entre eux, de la sorte qu'ils nous sont proposés, ces termes fournissent bien un sujet logique à notre réflexion.


Auquel cas nous seront en mesure d'énoncer les options suivantes :
- Que la question en cette formulation à raison de retenir toute l'attentionde la philosophie,
- Que la question ouvre un intérêt mais dans une formulation autre,
- Que la question n'est pas épistémologiquement de l'ordre de la philosophie,
- Que la question malgré nos efforts dépasse nos propres capacités d'en débattre ce qu'il vous reviendra de juger,
- Enfin la dernière option est que dans cette formulation ou une autre la question posée ne contient pasde sens, mais c'est une option que nous évacuons afin de garder notre rang de novice en la science à laquelle on nous invite à la discussion.

Prenons donc les termes et analysons les :
Le premier ensemble de termes que nous remarquons est "est-il possible". Ici se pose une double hypothèse dès l'emblée de la question. Puisque "est-il possible" nous renvoie à une double interrogation desens différents, c'est-à-dire :
- Premièrement, est-il dans le champ des possibles de l'univers, possible que l'on puisse penser ? Sans s'inquiéter qu'il s'agisse par soi-même ou par l'Autre, puisque qu'il s'agit des effets selon le principe de causalité qu’à énoncé par exemple Platon dans Timée (28a) : « Sans l'intervention d'une cause, rien ne peut être engendré ».
- Ou bien, deuxième...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • PEUT-ON PENSER PAR SOI-MEME?
  • Peut on penser par soi meme
  • Peut on penser par soi meme?
  • Peut-on penser par soi-même?
  • philosophie peut-on penser par soi-meme ?
  • Peut-on penser par soi-même?
  • Peut-on penser contre soi-même ?
  • Peut-on penser par soi-même ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !