Phèdre de platon

2419 mots 10 pages
Introduction :
Qu'est-ce que l'autobiographie ?
Définitions :
Le mot autobiographie apparaît en France vers 1850 comme un synonyme du terme mémoires. Son allure composite (auto - bios - graphie, c'est-à-dire «écrire sa vie soi-même») indique qu'il entend rendre compte d'un certain nombre de mémoires dans lesquels l'intérêt historique est délaissé en faveur de l'accent mis sur la personne du mémorialiste. Par ailleurs, le terme d'autobiographie fait sens par l'opposition qu'il établit avec celui de biographie, qui est le récit de la vie de quelqu'un racontée par un autre que lui. Le désaccord dans les tentatives de définir le genre vient principalement de la réponse donnée à la question suivante: la littérature du moi relève-t-elle de la certitude intime ou de la poétique des genres?
Selon Georges Gusdorf, une approche formaliste du genre autobiographique ne serait guère pertinente car les vraies autobiographies tiennent de l'ontologie plus que de la rhétorique. Aussi propose-t-il une définition provisoire du terme qui, par son ouverture même, entraîne le risque d'une imprécision: «un usage privé de l'écriture, regroupant tous les cas où le sujet humain se prend lui-même pour objet d’un texte qu'il écrit». Pris dans ce sens large, le mot autobiographie désigne tout livre dans lequel l'auteur a exprimé sa vie, ses sentiments, ses pensées. La forme du livre semble avoir peu d'importance: si le personnage de René n'est qu'une incarnation de Chateaubriand lui-même, si donc l'auteur prête au personnage son expérience et ses sentiments, René est bien une autobiographie au même titre que les Confessions.
Dans l'emploi actuel des mots, le nom autobiographie désigne des œuvres aux caractéristiques précises tandis que l'adjectif autobiographique garde encore toute sa souplesse. René n'est plus une autobiographie, tout en restant autobiographique par maints côtés.

Roman et autobiographie : On distinguera l’adjectif« autobiographique» bien flou qui peut qualifier

en relation

  • Platon - phèdre
    26608 mots | 107 pages
  • Platon phèdre
    545 mots | 3 pages
  • Le phédre Platon
    454 mots | 2 pages
  • Phèdre de platon
    16634 mots | 67 pages
  • Fiche sur le phèdre de platon
    665 mots | 3 pages
  • Place du phèdre dans l'œuvre de platon
    254 mots | 2 pages
  • Analyse de la deuxième partie de phèdre de platon
    2729 mots | 11 pages
  • Le Banquet dans l’œuvre de Platon Le Banquet est avec le Phèdre l'un des deux dialogues de Platon dont le thème majeur est l'amour. Dans ce texte, Platon fait entendre d non mot
    86670 mots | 347 pages
  • Ismail
    2494 mots | 10 pages
  • L'amour philosophique dans le banquet de platon
    1061 mots | 5 pages