phedre

Pages: 6 (1265 mots) Publié le: 28 mars 2014
Intérêt psychologique

‘’Phèdre’’ est une pièce où le drame se déroule essentiellement dans les cœurs, tient à l’affrontement des consciences présentes en un lieu clos. Les incidents, les péripéties, les coups de théâtre, ont un seul but : assurer la progression psychologique, la connaissance complète des âmes. Les personnages, soumis, dans leur comportement, à la logique de leurs caractères àpartir de ce que nous apprend l’exposition, montrant un mélange d’instincts primitifs et de noblesse aristocratique, tentent de résoudre une crise émotionnelle intense et profonde. Toute I'action, tout I'intérêt de la pièce sont centrés sur Phèdre. Les autres personnages ne sont en quelque sorte que des comparses.

Cela paraît aller de soi pour les confidents qui, traditionnellement, dans latragédie, sont là pour proposer des solutions dialectiques, opposer leur empirisme au dogmatisme des héros.

Théramène, un homme de quarante-cinq ans encore vigoureux, est le «gouverneur» (précepteur) d’Hippolyte, à la fois son précepteur, son maître d’armes, et son compagnon de chasse. Il montre rigueur et grandeur d’âme. Il a affronté les fatigues et les dangers d’un long périple pour tenter deretrouver Thésée (I, 1). Il a surtout la redoutable charge de narrer à Thésée (V, 6) la mort d’Hippolyte.

Oenone, qui fut la nourrice de Phèdre, et est devenue sa confidente, a beaucoup plus d’importance.
Chez Euripicle, après un premier mouvement d'indignation, désireuse de ramener sa maîtresse à la vie, elle lui expliquait qu'on ne peut résister à la déesse de I'amour, et qu'il estdangereux de le tenter ; elle allait voir Hippolyte, et, après la violente réaction de celui-ci, Phèdre la chassait en la traitant de scélérate. Chez Sénèque, elle s'opposait au contraire longuement à la passion de sa maîtresse ; c’était seulement quand elle la voyait décidée à mourir qu'elle se faisait sa complice non sans réticence ; mais, quand Hippolyte repoussait Phèdre, elle prenait résolumentI'initiative d'appeler à I'aide en I'accusant de tentative de viol ; c’était ensuite la reine elle-même qui le calomniait auprès de Thésée, et il n’était plus question de la nourrice.
Racine avait donc le choix. Il suivit Euripide, et, poussé par les préjugés aristocratiques de l'époque et par sa vision tragique, il aggrava à la fois le comportement de la confidente, et le jugement dont elle estI'objet. Pour le metteur en scène Jean-Louis Barrault, c’est «une femme qui a sur son visage les marques, sur ses épaules le poids de cinquante ans de vie, d’espoirs, d’échecs.» Manifestant un dévouement aveugle, elle est non seulement nourrice, elle est aussi accoucheuse, étant celle qui veut libérer Phèdre de sa parole à n’importe quel prix, qui veut sauver son honneur d'«une honte certaine» (vers713). On l’a parfois comparée à Narcisse (dans ‘’Britannicus’’), parce que ses conseils sont immoraux ; mais ils sont toujours réalistes, et, loin de poursuivre, comme celui-ci, une ambition personnelle, de rechercher la vengeance de l’humilié, elle reste la nourrice aimant profondément sa maîtresse, qui devient criminelle en se voulant admirablement dévouée à celle qu’elle précède dans la mort. Onveut parfois faire d’elle «le mauvais génie» de Phèdre, alors qu’elle assume, conformément à sa place, «la trivialité du conflit et sa solution» (Roland Barthes). On peut même voir en elle son double, son moi profond. Elle remplit sa fonction de confidente qui est de la maintenir en vie, de l’adapter à la réalité, d'être un catalyseur, un révélateur. En rappelant, à chaque pause du chantmonologué, les éléments escamotés par sa maîtresse, elle accélère le processus d'aveu ou de décision : en I, 3, alors que Phèdre n’a parlé que du «fils de l’Amazone» (vers 262), elle s’écrie : «Hippolyte ! Grands Dieux !», et cela soulage l’amoureuse honteuse : «C'est toi qui l'as nommé !» (vers 264).
On peut voir aussi en elle la meneuse de jeu, car, si elle n'a pas le temps de commenter I'aveu de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Phèdre
  • phédre
  • phedre
  • Phedre
  • Phédre
  • QUI EST PHEDRE
  • Phèdre
  • Phedre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !