philo important

964 mots 4 pages
Tout d'abord, nous allons définir ce qu'est une apparence trompeuse, les causes de celle-ci et les conséquences qu'elle peut apporter. L'apparence définit ce que l'on perçoit conformément ou non à la réalité. Les apparences sont trompeuses car elles sont subjectives et ne reposent que sur la perception individuelle. Le problème est alors de savoir si l’on peut vraiment sortir de cette vision subjective de la réalité. Il faut se méfier des premières impressions. En effet notre premier jugement, sur l’apparence des choses, peut s’avérer totalement erroné. La tromperie, présente une réalité qui ne l'est pas car nos sens ne montrent pas forcément la même chose d'une personne à l'autre, influencée par leur expérience sous laquelle quelque chose ou quelqu'un apparaît à la vue ou à l'esprit. Cela peut être sur l'identité ou une propriété. On peut citer par exemple le soleil qui semble tourner autour de nous alors que c'est nous qui tournons autour du soleil. Nos sens sont alors trompés par les apparences. Le paraître cache l'être. Le mot apparence peut aussi désigner ce qui est donné au sujet qui perçoit, conçoit les choses. Le sujet percevant ne perçoit pas forcément un objet de la même manière qu'un autre sujet percevant. Les maladies peuvent illustrer ce cas. Une personne daltonienne va voir des couleurs différentes sur un quelconque objet contrairement à une personne qui n'a point de problème de vue. L'apparence sera alors différente, tout comme chez une personne qui va fonder des préjugés, ce sont des opinions adoptées en l'absence d'informations. L'objet perçu peut lui aussi, tromper volontairement. On peut parler de manipulation. Mais la tromperie peut également se faire involontairement par des attitudes, ou des malentendus. La réalité se révèle piégeuse, les mirages qui peuvent être qualifiés d' illusion d'optique en font partis. L'individu trompé peut être en danger, les conséquences sont alors négatives sur la santé notamment. Le milieu de la perception

en relation

  • PHILO
    508 mots | 3 pages
  • Le moi
    750 mots | 3 pages
  • Puisque nous sommes parfois victime d'illusions nous ne devons pas nous fie à nos sens
    1386 mots | 6 pages
  • texte 20david 20hume
    401 mots | 2 pages
  • Que ton nom soit sanctifié
    633 mots | 3 pages
  • Philo
    2535 mots | 11 pages
  • Philo
    858 mots | 4 pages
  • Philo
    785 mots | 4 pages
  • Philo
    9442 mots | 38 pages
  • Philo
    563 mots | 3 pages