Philo

Pages: 8 (1882 mots) Publié le: 10 juin 2012
LE VIVANT
Les êtres être vivants sont des organismes (un organisme est un système qui existe par soi et dont toutes les parties (organes) ont des fonctions qui concourent à la conservation du tout.Ces organismes sont :

1°) en relation constante avec un milieu extérieur grâce auquel ils se nourrissent et se développent2°) aptes à s'auto- produire, à s'auto- réparer (la cicatrisation parexemple) et à s'auto- réguler (maintien d'un équilibre constant ou homéostasie de l'état du corps)3°) aptes à se reproduire
Ces fonctions qui caractérisent l'être vivant ont toujours suscité l'étonnement et ont valu cette formule frappante de l'anatomiste Xavier BICHAT « la vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort ».La question est donc de savoir si le vivant échappe aux loisphysico-chimiques qui régissent tous les phénomènes de la nature par un principe spécifique ou si le recours à untel principe n'est pas un obstacle à la connaissance scientifique du vivant. Peut-on connaître scientifiquement ce qui est vivant sans en réduire la spécificité?

I) Les conceptions hylémorphique, mécaniste et vitaliste du vivant.
Il existe une opposition entre les philosophes qui, commeARISTOTE, reconnaissent au vivant une nature tout à fait particulière, irréductible à la matière inerte et ceux qui, comme DESCARTES appliquent à l'étude du vivant des démarches qui ont fait leur preuve dans l'étude des phénomènes de la nature .

A) L'hylémorphismeSelon Aristote, parce que l'organisme est une totalité finalisée et non un simple agrégat matériel, il faut qu'une âme organise lesparties matérielles du corps afin de les rendre aptes à accomplir les fonctions vitales. L'âme est ce qui anime le corps.Aristote hiérarchise les êtres vivants selon qu'ils possèdent une âme végétative (qui rend possible la génération, la nutrition et la croissance des plantes, des animaux et des hommes), un âme sensitive (condition de la sensation et de la locomotion chez les animaux et les hommes) etune âme intellective (condition de la pensée, chez les hommes seulement) .La nature obéit, dans son ensemble, à un plan qui explique, sa structure hiérarchique. De la pierre à l'homme, on peut classer selon le degré de complexité croissante de leur organisation, tous les êtres naturels. De même, entre les différentes parties d'un être vivant et ses besoins vitaux, il y a harmonie justifiantl'existence des organes par la nécessité des fonctions à remplir. L'oeil est fait pour voir et c'est cette fonction qui semble appeler l'existence de l'organe. Aristote, finaliste,admet que la nécessité des effets permet de rendre compte des causes, que le vol des oiseaux explique la structure particulière de son corps.
B) Le mécanismeLe mécanisme , né au 17ème s, en liaison étroite avec la naissancede la physique classique conçoit la nature comme une immense machine dont le fonctionnement découle strictement de l'agencement de ses différentes parties.Descartes assimile le vivant à une machine et le compare à une montre ou une fontaine hydraulique dont les pièces(organes)ajustées les unes aux autres, transmettent,tour à tour, le mouvement qu'elles reçoivent. En assimilant l'organisme à unemachine, Descartes pose les principes d'un programme scientifique du vivant en éliminant totalement la notion d'âme comme principe d'organisation finalisé de la matière. Par rapport aux autres êtres naturels, le vivant n'a plus rien d'original et s'explique selon les mêmes lois que les lois qui régissent la matière. Si cette conception mécaniste du vivant a permis de comprendre le rôle exact du cœurdans la circulation sanguine( qu'on doit au médecin anglais Harvey au 17ème siècle). Elle a néanmoins constitué une sorte d'obstacle  épistémologique à la connaissance de la vie.
C) Le vitalismeComme l'a remarqué Kant dans la Critique de le Faculté de Juger, on n'a jamais vu qu'une montre se réparât seule, ni qu'une montre ne produisît une autre petite montre.En réaction au mécanisme, naît,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !