philo

Pages: 9 (2181 mots) Publié le: 16 novembre 2014
Qu’est-ce que la philosophie?
Étymologie : du grec « philosophos » qui signifie ami (philo) de la sagesse (sophia) ou ami de savoir.
C’est la réflexion rationnelle, théorique et critique sur les questions les plus générales et les plus fondamentales que se pose l’être humain dans son effort de compréhension de la réalité.


Trois opérations de base de la pensée philosophique :
Analyse deconcepts
Problématisation
Formulation de principes fondamentaux

Analyse de concepts
Concepts : représentation intellectuelle d’une idée abstraite (idée générale).
Conceptualisation : création de concepts et organisation de manière systématique (dans un système).
Dans cette opération, il s’agit de définir le concept étudié et le mettre en relation avec d’autres semblables ou différents afind’en avoir une meilleure compréhension.
Parfois cette réflexion peut amener à la conceptualisation de nouvelles idées.

Problématisation
Problématique : ensemble de problèmes connexes (ensemble de questions relatives à un sujet).
Dans cette opération, il s’agit de prendre la définition trouvée et de la questionner afin d’y soulever des confusions, ambiguïtés ou contradictions dans dessituations données. (Problématisation = soulever des problèmes)
Parfois, la problématisation peut amener à une problématique c’est-à-dire à un ensemble de problèmes connexes.
Autrement dit, en creusant une question complexe (ayant plusieurs dimensions), on en découvre d’autres.
Formulation de principes fondamentaux
Dans cette opération, il s’agit, à la suite d’une réflexion, d’énoncer un fondementou un principe qui aide à clarifier la problématique afin d’en trouver une solution.
Cette recherche de principes se fait souvent en parallèle avec le travail de conceptualisation.


EXEMPLE :
Dans la recherche d’une définition du concept de justice, cela implique la formulation de critères permettant de distinguer le juste de l’injustice, et donc en même temps, de rechercher son fondementultime.
Le fondement ultime de la justice est :
L’égalité (traiter tout le monde de façon égale(?
L’impartialité (ne pas avoir de parti pris)?
L’équité (donner à chacun ce qui lui revient)?














6 catégories :
La logique et le langage
L’épistémologie
L’anthropologie philosophique
L’éthique
La philosophie politique
La métaphysique

La logique et le langage
Ellepose des questions sur la logique formelle et informelle en s’appuyant sur le raisonnement dans sa forme et son contenu.
La logique formelle s’attarde au lien logique entre les jugements et permet d’ériger des systèmes cohérents de jugement. La véracité de la conclusion dépend du lien logique.
Tous les A sont des BX est A Donc X est B
La logique informelle s’attarde aux mots et à leur signification au lien logique. La véracité de la conclusion dépend du lien logique ET du sens des phrases.
Tous les êtres humains sont des êtres vivantsFido est un être vivant Dons Fido est un être humain!?!Il pourrait être un chien

L’épistémologie
Étymologie : du grec « épistémè » connaissances.
Logi = discourt, étude, science.
Étude sur la nature et les limites de la connaissance. Elle aborde des questions sur le comment on acquiert les connaissances.
Quels sont les critères de la vérité?
Qu’est-ce qui est plus important, la théorie ou la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !