Philo

653 mots 3 pages
dissertation
La Liberté peut-elle être un fardeau ?

LA LIBERTE PEUT-ELLE ETRE UN FARDEAU ? Eléments d’introduction. un fardeau : poids, contrainte, qui m’empêche d’avancer, me retarde, ou qui pèse tout simplement lourdement sur mon sort et mes actions. Par ailleurs, puisque c’est un poids, le fardeau est quelque chose dont il est légitime de chercher à se débarrasser. connotation négative du fardeau par opposition à la connotation positive de la liberté. Plus encore, la liberté c’est justement la possibilité de faire ce que je veux donc paraît être opposé au fardeau. la liberté implique ainsi des responsabilités – rendre des comptes de nos actes devant diverses instances : ne peut-elle pas en ce sens être un fardeau. il fallait ne pas oublier « peut » et « être dans l’analyse. Le « peut » peut se comprendre ainsi au sens de « est-il possible (théoriquement, logiquement, mais aussi contrairement dans les faits) que la liberté soit un fardeau ? » (possibilité de fait) mais aussi « est-il légitime de dire que la liberté est un fardeau ? » (possibilité de droit). Quant au verbe être, on peut l’entendre au sens d’être définie comme (la liberté peut-elle être définie comme un fardeau), être vécue (se manifester comme, avoir l’apparence de) et enfin être considérée comme.
Est-il possible de définir la liberté comme un fardeau ? Est-il légitime de la considérer comme telle ? I. Liberté et absence de contrainte. A. Point de vue logique.
Définition la plus simple et la plus large de la liberté : la liberté, c’est l’absence de contrainte. Par définition le fardeau est une entrave donc une contrainte – par conséquent la liberté ne peut pas être définie comme un fardeau ce serait une contradiction logique, une absurdité. [il s’agit ici de la liberté comme absence de contrainte]. Montesquieu, L'esprit des lois, Hegel, Esthétique, p.25-26 B. Point de vue historique/politique.
La liberté s’entend d’abord dans une dimension politique. En tant que

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages