philo

576 mots 3 pages
Philo L’idée principale du texte est que pour Kant la liberté et la contrainte sont compatibles dans le cadre de l’éducation. Pour lui il n’existe pas d’éducation sans contraintes. Mais, la contrainte permettrait à l’homme de bien se servir de sa liberté pour lui permettre de comprendre que la liberté suppose à la fois instruction et discipline, l’un ne va pas sans l’autre. Pour avoir accès à l’autonomie il faut des contraintes. Ici lathèse répond à différentes questions tels que : Comment se fait il qu’il n’y ai pas d’éducation possible sans contrainte ? En quoi la contrainte et la liberté sont elles compatibles ?
Ce texte est partagé en deux parties, dans la première partie Kant explique clairement que pour lui l’éducation doit pouvoir concilier contrainte et apprentissage de la liberté même si c’est deux mots sont contradictoires, dans sa première partie
Kant expose donc sa thèse qui est un vrai problème. Ensuite dans la seconde partie Kant démontre comment l’éducation peut réussir à concilier liberté et contrainte. Dans cette seconde partie Kant montre aussi que l’éducation à plusieurs fonctions sur un élève, tout d’abord lui apprendre, l’instruire et d’un autre côté le discipliner, pour Kant les deux fonctions vont toujours ensemble. 2) ­ ”Contrainte légitime” :
1)

­ ”Cultiver la liberté” :

­ ”Il n'y aurait en lui que pur mécanisme” :

3) Si libre est être indépendant, être libre, c’est seulement ne pas dépendre des autres dans la réalisation de ses désirs, de ses choix. Etre dépendant des autres pour réaliser quelque chose, c’est être soumis à leur bonne volonté, et souvent devoir faire en retour quelque chose pour eux. Le secours des autres devient vite une contrainte, une limite opposée à l’idée même de liberté. Mais comme on ne peut pas se passer totalement du secours des autres, cela voudrait dire que nous ne sommes jamais totalement libres. De plus

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages