philo

679 mots 3 pages
Elimi Dissertation philosophie
Mahamat
T5s

Introduction : Depuis tout petit on nous apprend à distinguer la vérité du mensonge , mais qu'est-ce vraiment la vérité . Le conformisme transmit par nos parents et les adultes qui nous entourent est que la vérité est le contraire du mensonge . Cette définition est totalement fausse car la vérité dépend des personnes , ce qui est vrai pour une personne peut être fausse pour un autre (exemple des sens ), la définition de la vérité reste très complexe et laisse des nombreux philosophe y réfléchir. Nous nous demandons peut on parler de vérité relatif , il semble que la vérité soit relative, si on considère que chaque personne possède des valeurs et des croyances qui lui sont propres. Alors, chaque individu aurait sa propre vérité. Cependant, le mot vérité est-il le mot juste ? Parlons-nous de vérité individuelle ou de croyances, de valeurs, de réalités, ? Si le mot vérité est le bon, il y a lieu de se demander si, au-delà de nos vérités individuelles, il existe UNE vérité général ?
Il convient alors de se demander si les vérités relatives ne sont pas plus à rapprocher des opinions que du vrai. De plus, est-il possible de distinguer les vérités de la seule et unique vérité ? La vérité absolue est-elle accessible aux Hommes ? Sommes-nous capables d’accéder à la vérité absolue en tant qu’Hommes ?
Pour répondre au problème, nous envisagerons tout d’abord l’aspect relatif de la vérité. Ensuite, nous verrons que la vérité a un aspect universel et qu’elle recherche l’absolu

Oui nous pouvons parler de vérité relative car d'après Descartes « le monde est tel que je le perçois » c'est à dire que si nous ne voyons pas le monde de la même façon que lui notre «vérité» est remise en cause. La vision joue un rôle essentiel et est associé à notre vérité . De plus La foi d’une personne, pourrions-nous appeler cela sa vérité ? Devrions-nous rechercher la vérité, cela

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages