philosophie des lumiere

379 mots 2 pages
INTRODUCTION
L’époque lumineuse du XVIIe siècle semble démontrer le début des textes philosophique dans toute l’Europe. Cet article de L’Encyclopédie raisonnée des sciences, des arts et des métiers fût écrit par Diderot et D’Alembert. Cet extrait de l’article « Despotisme » présente différents éléments de la philosophie des lumières dont la réflexion du pouvoir et la perception des connaissances. Dans cette analyse, il sera question de faire la preuve de la présence de la philosophie des lumières à cette époque au niveau du pouvoir sociale et politique et ensuite de démontrer la présence des droits humains à cette époque, droits à auxquels le gouvernement despotique étaient très indifférents et sans considération. 113 mots

DÉVELOPPEMENT 1 Premièrement, l’auteur tente de dénoncer le pouvoir politique durant l’époque des lumières ou les gens du peuple devaient obéir à un gouvernement despotique : « Rendons grâce au ciel de nous avoir fait naître dans un gouvernement différent, ou nous obéissons avec joie au Monarque qu’il nous fait aimer. » (l.4-5) Cette antithèse d’obéir avec joie démontre une opposition au fait que les hommes en général n’obéissent pas nécessairement à un ordre pour le plaisir de le faire, mais plutôt par la peur qui les habitent.
Par ailleurs, l’auteur mentionne que durant l’époque des lumières, le gouvernement 100 ne faisait aucune différence entre les hommes et les bêtes : Dans un tel gouvernement, le partage des hommes, comme des bêtes, y est sans aucune différences; l’instinct, l’obéissance, le châtiment. (p.32) (lignes 17-18).La gradation des termes (« instinct », « obéissance », « châtiment ») démontre clairement que les hommes, durant l’époque des lumières, étaient prisonniers de leur liberté d’expression et qu’ils obéissaient par la peur de subir le châtiment et non pas pour la liberté et le plaisir de le faire. Dans les états despotiques, les hommes étaient prisonnoniers de leur volontés et devaient absolument se conformer aux

en relation

  • Philosophie des lumieres
    2801 mots | 12 pages
  • La philosophie des lumières
    1216 mots | 5 pages
  • La philosophie des lumières
    3001 mots | 13 pages
  • Philosophie lumières
    7192 mots | 29 pages
  • Philosophie des lumiéres
    1561 mots | 7 pages
  • La philosophie des lumières
    908 mots | 4 pages
  • Philosophie des lumières
    11942 mots | 48 pages
  • Philosophie des lumières
    910 mots | 4 pages
  • La philosophie des lumières
    848 mots | 4 pages
  • La philosophie des lumières
    1389 mots | 6 pages