Philosophie faut-il préférer la révolte à la résignation ?

Pages: 15 (3675 mots) Publié le: 24 mai 2011
L'homme est libre par essence qu'il est homme , il cherche à faire ce qui lui plaît et à éviter toute situation qui pourrait le déplaire . Mais la liberté n'est pas une liberté illimitée où nous pouvons nous permettre de tout faire ,la réalité nous impose des situations contraignantes voire déplaisantes .Lorsqu'on se retrouve confronté à une situation contraignante, nous pouvons adopter deuxattitudes possibles : se soumettre c'est à dire se résigner ou, au contraire, refuser c'est à dire se révolter. laquelle de ces deux attitudes est préférable et surtout laquelle est-elle conforme à mon devoir ? La résignation peut d'abord paraître nécessaire voire utile ou même légitime. Cependant, face à l'injustice l'homme n'a-t-il pas le droit, voire le devoir, de se révolter ?Pour pouvoir se révolter, encore faut-il être libre d'agir. Que vaudrait une révolte d'avance vouée à l'échec ? Le problème est donc avant tout celui de la possibilité de la révolte. Si la révolte est impossible, la question se résout d'elle-même : il est nécessaire de se résigner.
Quel est donc mon pouvoir d'action face au monde ? A cette question, les stoïciens répondirent :aucun. L'univers, selon eux, serait régi par les lois strictes du déterminisme. Tout est déterminé. L'ordre de la nature est réglé selon les lois strictes de la causalité et l'homme ne peut rien y changer. Il ne lui reste donc plus qu'à accepter. Certes l'homme est libre de penser, libre de son attitude face au monde, mais refuser l'ordre des choses, c'est nécessairement être malheureux et voir sesprojets échouer. Il y a là une attitude insensée. La fin de l'homme est le bonheur. La condition de ce bonheur est donc la résignation et, non pas une résignation passive, mais une résignation active, qui se veut. Le sage stoïcien est celui qui s'efforce de connaître l'ordre de la nature, non seulement pour l'accepter mais même pour le vouloir, ayant la satisfaction de voir advenir non seulement cequ'il a prévu mais ce qu'il a voulu. La révolte est donc condamnable, la résignation bénéfique et même légitime. Le sage est celui qui, non seulement accepte, mais même veut accepter, non pas avec mauvaise volonté mais librement. À la limite, s'agit-il encore d'une simple résignation ? Se résigner, c'est accepter à contrecœur. Le sage stoïcien n'accepte pas à contrecœur. Il veut accepter. Quoiqu'il en soit, dans une telle perspective la révolte est condamnable.
Mais cette position suppose que l'homme n'ait réellement aucune liberté d'action. Or, de nombreux philosophes ont pensé l'homme comme un être disposant de "libre arbitre" et que l'homme est libre par essence. Pourtant, même en ce cas, on peut préférer la résignation.

Même si l'homme est libre de décider, s'il a en luiune volonté qui lui permet de faire des choix et d'agir en fonction de ces choix, il est clair que des contraintes extérieures s'opposent à la réalisation de nos projets. Sans aller dans le sens d'un déterminisme strict de la nature à la manière stoïcienne, il est clair que des obstacles s'opposent à nos actions.De ce point de vue, il existe bien des situations où la révolte est impossible. C'estle cas des États totalitaires où le pouvoir est fort et où toute tentative de soulèvement est immédiatement réprimée. Dans ces conditions, la révolte est vouée à l'échec. Si le rapport de force est en faveur du pouvoir et non de ce qui subit que vaut la révolte ? Certes, cela ne signifie pas que la résignation soit nécessaire. Elle peut ne pas être. Il peut exister des individus candidats aumartyre qui se soulèvent. Mais il n'en reste pas moins vrai que la prudence est alors de se résigner. Comme le souligne Rousseau, qui n'était pourtant pas un adepte de la résignation, se soumettre au plus fort n'est pas tout à fait un acte de nécessité mais n'est pas non plus un acte de volonté. C'est un acte de prudence. J'accepte parce que je n'ai pas vraiment le choix ou plutôt parce que les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il préférer la révolte à la résignation
  • faut-ifaut-il préférer la révolte à la résignation?
  • Philosophie
  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité?
  • Faut il préférer le doute à la certitude?
  • Faut il preferer le bonheur à la verité
  • Faut-il préférer le doute à la certitude ?
  • Faut-il préférer la liberté à la Justice ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !