Philosophie Hellénistique: Les quatre écoles de Grèce antique

1443 mots 6 pages
Le terme Hellénistique vient de mot « Hellen » qui signifie semblable au grec. C’est un mot utilisé par les anciens grecs pour parler de leur civilisation. Suite aux campagnes militaires d’Alexandre le Grand, la culture Grec - leur philosophie, religion, langue, art, s’est répandu partout dans le monde. Même après sa mort, sa politique d’Hellénisation n’a pas cessé et cela marque le commencement de la période Hellénistique.

La période Hellénistique (323-33 av.) est reconnu surtout pour la philosophie grecque. Pendant cette époque-là, Athènes servait comme le centre d’apprentissage philosophique. Suivi à l’Académie de Platon et Lycée d’Aristote, quatre écoles hellénistiques sont établis qui s’appellent le cynisme, le stoïcisme, l’épicurisme et le scepticisme. Même s’ils portent le nom d’écoles, ce n’est pas des bâtiments desquels on parle, mais plutôt des groupes de personnes qui partageant une philosophie de vie similaire. Ils sont déterminés à acquérir et transmettre leurs connaissances sur leur façon de vivre.

Le cynisme

L’une des premières écoles à être établi est celle de Cynisme. Elle met l’accent sur la façon de vivre qui s’oppose aux règles conventionnelles. Ils condamnent les valeurs acceptées par la société telles que les devoirs religieux et familiaux, la réputation, la richesse, etc. Les cyniques vivent plutôt une vie véhiculée par leurs inclinations naturelles.

Antisthène (446 - 366 av.), un habitant d’Athènes est le premier cynique. En tant qu’un étudiant de Socrate, il était influencé par son attitude d’être indifférent face aux n’importe quelle circonstance. Antisthène était déterminé à s’opposer aux conventions sociales et n’avoir que de la simple bonté dans la vie. Auparavant, il vivait parmi des groupes aristocrates, mais il a développé un dégoût vers cette manière de vivre. Il s’habillait et se comportait comme des ouvriers. Il enseignait d’une façon que même les gens pas si éduqué peuvent le comprendre. Il ne s’intéressait pas aux plaisirs

en relation

  • Courants philosophiques
    5782 mots | 24 pages
  • Fiche de lecture David Sénéchal: l'histoire des sciences
    4378 mots | 18 pages
  • Art grec antique
    6303 mots | 26 pages
  • Histoire
    4146 mots | 17 pages
  • La rhétorique antique
    1593 mots | 7 pages
  • Rteeee
    6665 mots | 27 pages
  • Bibliothèque et manuscrit
    1734 mots | 7 pages
  • Institutions politiques de la grece a l'epoque classique
    5813 mots | 24 pages
  • Antiquité et monde moderne
    11558 mots | 47 pages
  • Plan détaillé cours histoire des sources du droit
    4607 mots | 19 pages