Philosophie, rôle des intellectuels dans la société moderne

883 mots 4 pages
Le secondaire est une époque plutôt marquante dans la vie de plusieurs jeunes. Premiers amours, première bande d’amis, premier essai en matière de drogue généralement, première bière ou cigarette en cachette. Dans le cas des intellectuels, ils sont, la plupart du temps, les souffre-douleurs préférés des autres. Lorsque les jeunes gagnent en maturité, les railleries envers les intellectuels cessent la plupart du temps. Après leurs études, quel est le rôle des intellectuels dans une société comme la nôtre? Dans un premier temps, ils doivent comprendre la société et son fonctionnement et dans un deuxième temps, comprendre la pensé des hommes qui composent cette société.

Tout d’abord, pour comprendre la société, il faut savoir comment elle a été créée. Deux grands philosophes se sont penchés sur la raison d’être de la société, son origine : Thomas Hobbes et Jean-Jacques Rousseau. Les deux ont commencé leur raisonnement du tout premier stade de l’homme, l’état de nature. Pour Hobbes, l’homme naît avec une force et une intelligence égale à celle de n’importe quel autre homme, et est en guerre avec les autres car ils ont tous les mêmes buts. Du coté de Rousseau, l’homme doit acquérir la force et l’intelligence, et est en paix avec les autres car il désire survivre. Leurs raisonnements à ce stade sont totalement opposés, mais tout deux arrivent à la création d’une société. Pour que cette dernière fonctionne, il faut avoir un dirigeant digne de ce nom. Avec Hobbes, étant donné que tous les hommes sont de force égale, aucun n’est plus apte qu’un autre à diriger, il invente donc le Léviathan (qualifier plus tard d’État), un monstre d’une force inégalable créé pour pacifier les hommes. Avec Rousseau, la société est mise en place pour rompre l’inconfort dû a l’état de nature. Pour Hobbes, «L’Homme étant un loup pour l’Homme», ils doivent trouver un moyen pour assurer la sécurité de chacun. Le contrat social est alors mis en place pour défendre la vie de chaque individu, mais

en relation

  • La vie chrétienne au moyen âge
    3370 mots | 14 pages
  • Philosophie et théorie politique
    8930 mots | 36 pages
  • La politique est-elle une technique
    2814 mots | 12 pages
  • anna harendt
    1062 mots | 5 pages
  • Rien
    21052 mots | 85 pages
  • Sociologie l1 introduction à la sociologie
    8446 mots | 34 pages
  • Fiche sociologie
    5378 mots | 22 pages
  • Expos Philosophie Moderne
    3527 mots | 15 pages
  • DOSSIER XVI e siecle rennaissance et humanisme
    1400 mots | 6 pages
  • Paix impossible guerre improbable.doc
    3507 mots | 15 pages