Physiologie musculaire

4125 mots 17 pages
Physiologie de la contraction musculaire

Introduction : Généralités sur la cellule La vie est basée sur 4 atomes : le carbone, l’hydrogène, l’oxygène et l’azote. Ce sont les combinaisons entre ces atomes, variables à l’infini, qui produisent la diversité de la vie. Leur assemblage permet d’obtenir des lipides, glucides et protéines. La cellule est le plus petit élément vivant. Certains êtres vivants sont composés d’une seule cellule comme les bactéries. D’autres, plus avancées dans l’évolution des espèces sont composés de plusieurs cellules pouvant aller jusqu’à des milliards. Avec l’augmentation de la taille de l’être vivant et donc du nombre de cellules, certaines se différencient et pourront être regroupées en tissus, organes. (ex : tissu musculaire). Cependant quelque soit le type de cellules, on y trouve des éléments communs : la membrane plasmique (qui limite la cellule), le noyau (qui contient l’information cellulaire ainsi que l’ADN), le cytoplasme (avec ses organites comme les mitochondries, l’appareil de Golgi, le réticulum andoplasmique, les ribosomes et diverses fibrilles, réserves sous forme de gouttelettes lipidiques).

[pic]

I) Structure et fonctionnement du muscle strié squelettique : 1) le tissu musculaire : Le tissu musculaire est formé de cellules spécialisées dans la contraction. Cette contraction peut être phasique (c’est à dire ponctuelle) ou tonique (c’est à dire plus continue, c’est elle qui permet le maintien de la posture). La contraction musculaire est due à l’interaction de molécules spécifiques que l’on dit contractile. a) La cellule musculaire striée : Ces cellules musculaires proviennent d’un tissu embryonnaire : le mésoderme qui va se transformer en myoblaste, puis en myofibre qui deviendront ensuite les cellules musculaires striées par fusion cellulaire, c’est ce qui explique qu’elles contiennent plusieurs noyaux. La cellule musculaire est une cellule allongée,

en relation

  • la physiologie neuro-musculaire
    770 mots | 4 pages
  • Physiologie de la natation et methodologie de l’entrainement
    1598 mots | 7 pages
  • Physiologie
    4680 mots | 19 pages
  • Intro physio
    891 mots | 4 pages
  • Cours homeostasie
    1801 mots | 8 pages
  • Cellules nerveuses et musculaires
    559 mots | 3 pages
  • Internet nous rend-il plus libres
    2255 mots | 10 pages
  • ezezz
    1409 mots | 6 pages
  • Dadada
    739 mots | 3 pages
  • Claude bernard étude sur la physiologie du cœur
    7866 mots | 32 pages