Physiologie végétale

Pages: 15 (3705 mots) Publié le: 27 novembre 2012
15/02/2012





Introduction.



La tomate (Solanum lycopersicum) est une espèce de plantes herbacées de la famille des solanacées, c’est une Angiosperme dicotylédone. Elle est originaire des Andes et d’Amérique du Sud, elle a été importée en Europe au 16ème siècle.
Elle est largement cultivée pour son fruit climactérique (= fruit dont sa maturité dépend de l’éthylène et d’uneaugmentation de la respiration cellulaire) qui est une baie (= fruit charnu, en général indéhiscent et contenant une ou plusieurs graines, les pépins).
Les tomates renferment plus de 90 % d'eau, une faible quantité de sucre, de rares protéines, lipides et acides organiques. La coloration est due à des pigments dont le carotène, précurseur de la Vitamine A, et le lycopène. Elle est également riche enVitamines B, K et C.
C’est l'un des fruits les plus importants dans l'alimentation humaine et qui se consomme frais ou transformé. La plante est cultivée, en plein champ ou sous abri en culture hors sol, sous presque toutes les latitudes, sur une superficie d'environ trois millions d'hectares, ce qui représente près du tiers des surfaces mondiales consacrées aux cultures maraîchères. La tomate adonné lieu au développement d'une importante industrie de transformation, pour la production de concentré, de sauces…
D’un point de vue économique, la tomate prend une place importante, ce qui fait d’elle l'objet de nombreuses recherches scientifiques ; de ce fait, elle est considérée comme « une plante modèle en génétique ».
D’un point de vue physiologique, la tomate cultivée est une plante àjours neutres, dont la floraison est indifférente au photopériodisme, ce qui a permis son adaptation sous diverses latitudes. Elle présente des fleurs hermaphrodites, elle est donc auto-fertile et principalement autogame. La tomate est une plante de type « C3 », c'est-à-dire qu'en première étape elle produit des hydrates de carbone à 3 atomes de carbone[]. Elle est influencée notamment par latempérature de l'air et sa teneur en CO2 et par l'intensité lumineuse.
→ L’objectif de notre TP, est d’étudier le stress salin et ces effets sur nos plants de tomate.

Le stress salin :
Il peut endommager les plantes à trois niveaux différents.
D’abord, de fortes concentrations salines et des concentrations élevées de sodium en particulier, altèrent la structure des sols. Comme la porosité dessols est diminuée, l’altération et la conductance hydrique des sols peuvent être affectées.
Ensuite, de fortes concentrations en sel sont liées au stress hydrique. Des concentrations salines élevées génèrent de bas potentiels hydriques du sol, une forme de sécheresse physiologique, qui rendent de plus en plus difficiles l’acquisition d’eau et de nutriments par les plantes.
La dernière formede dommages exercés sur les glycophytes implique des effets toxiques d’ions spécifiques, et spécialement Na⁺ et Cl⁻. L’excès pourrait provoquer des problèmes de membrane, des inhibitions enzymatiques ou un dysfonctionnement métabolique général. Il est connu qu’une concentration saline élevée supprime la croissance et réduit l’assimilation du carbone chez les glycophytes.


Cette étude a pour butde nous montrer les effets physiologiques du stress salin sur la tomate. Nous allons tout d’abord décrire le matériel et les méthodes utilisés lors des différents travaux pratiques puis nous discuterons les résultats, pour terminer par une conclusion.


Matériel et méthodes.


Tout d’abord nous avons mis 6 graines de tomate à germer dans une boite de pétri et dans des conditions stérilessous une hotte. Chaque boite de pétri était recouverte de papier filtre sur lequel nous avions déposé 1 ml d’eau stérile. Ces 6 boites de pétri sont restées une semaine à l’étuve à 37°C. Nous vérifions la quantité d’eau de nos boites tous les deux jours et arrosions si nécessaire.
Ensuite nous avons planté nos jeunes pousses sous une mini-serre en plastique (voir photo 1).

[pic]

Une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • physiologie végétale
  • Physiologie végétale
  • TP physiologie vegetal
  • compte rendu physiologie végétale
  • Cour de biologie physiologie vegetale
  • physiologie végétale phosphate et potassium dans la plante et la terre
  • Physiologie
  • Physiologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !