Plan détaillé : réprésentation des chefs d'etat français

583 mots 3 pages
L’histoire de France est riche de par ses bouleversements institutionnels et idéologiques aussi rudes que variés. Ainsi, la fille ainée de l’Eglise, traditionnellement monarchie, a vu se succéder des régimes démocratiques, à l’image de la République, auxquels se sont des cadres plus autoritaires tels que le Consulat, l’Empire ou encore la monarchie de juillet, bien que plus modérée que par le passé. Si, de ce fait, la possession du pouvoir a, en théorie et en pratique, subi de nombreuses mutations. Par là même, c’est l’exercice, et donc l’incarnation, du pouvoir qui a subi changé en profondeur. Dans l’optique politique, c’est donc logiquement la représentation d’un pouvoir qui apparaît si mouvant et instable qui concentre notre intérêt. En effet, la représentation ou autoreprésentation de la part du pouvoir en place, dont le but consiste à asseoir une autorité, une domination ou même une puissance, ne peut que présenter un intérêt certain du point de vue politique. Il nous faut d’ailleurs préciser qu’en l’occurrence, malgré les différences séparant les régimes, que cette représentation du pouvoir a toujours pour objet une personne, un individu, qui est simplement mis en scène, par divers éléments, de façon différente, même si en apparence similaire. Ici, le chef d’Etat est au centre du dispositif, et les variations que l’on peut constater dans sa représentation ne peuvent qu’être les conséquences d’un changement des mentalités, de la pratique et de la conception du pouvoir. On peut ainsi accorder une certaines représentativité du contexte politique et institutionnel à ces représentations de l’Etat.
Cette illustration de la puissance et de l’autorité ne vise qu’à une chose : personnifier, de façon relative, le pouvoir ; signifier la détention du pouvoir par un individu et un seul : celui qui est représenté. Cette personnification passe évidemment par d’autres vecteurs que la représentation, mais l’évolution de cette représentation se fait invariablement en

en relation

  • VERCINGITORIX
    2377 mots | 10 pages
  • Document
    7111 mots | 29 pages
  • Doc 1
    12708 mots | 51 pages
  • Dossier union europenne
    6716 mots | 27 pages
  • Analyse de "Les sabines" de Jacques-Louis David
    1560 mots | 7 pages
  • Michel debré
    3933 mots | 16 pages
  • Pouvoir
    5611 mots | 23 pages
  • reconciliation franco allemande
    4494 mots | 18 pages
  • Dcg ue 116 economie
    2380 mots | 10 pages
  • Droit
    2187 mots | 9 pages