Hugue capet

2930 mots 12 pages
INTRODUCTION Lorsqu’Hugues Capet est arrivé au pouvoir en 987, le pouvoir royal était au plus bas. Il faut savoir ceux qui l’ont élu Roi étaient plus puissants que lui. De l’avènement de Hugues Capet au règne de Louis VII qui s’achève en 1180, les rois légifèrent essentiellement par privilèges, on dit qu’ils accordent des privatae leges (lois particulières). La portée de ces lois est limitée au domaine d’autorité du Roi, c'est-à-dire un peu près à l’Île de France. Cependant, l’idée d’un Roi suprême législateur est entretenue par différents intellectuels qui puisent ce concept des capitulaires carolingiens, mais aussi du Corpus Juris Civilis de l’empereur d’orient du 6ème siècle Justinien. Peu à peu, l’entourage royal est acquit à cette idée, et fort de cette influence, les rois capétiens cherchent à entendre leur pouvoir dès le XIIème siècle. Ils n’accordent alors plus seulement des faveurs, mais formulent des injonctions. Le règne de 1108 à 1137 de Louis VI est habituellement considéré comme le règne de l’éveil de la royauté française. Il étend la portée de ses actes et se préoccupe de l’abolition des mauvaises coutumes féodales. La royauté commence alors à exercer un rôle national. Cependant, ce n’est que sous le règne de son fils et successeur, Louis VII, qu’apparaissent des actes législatifs de portée générale, c'est-à-dire qui s’applique à l’ensemble du royaume : ce sont les ordonnances. La première date de 1144 et concerne le bannissement des Juifs relapses. On est encore loin de la plénitude du pouvoir royal, mais c’est un grand pas. Le Roi parvint à se hisser au rang de suzerain des suzerains dès le 13ème siècle, comme le montre l’adage « si veut le roi, si veut la loi ». Il faut noter que la France médiévale n’est pas un Etat au sens moderne du terme, il n’y a pas d’unité juridique : chaque province à ses propres règles sous forme de coutumes. Nous devons l’essentielle de la connaissance actuelle du droit du Moyen Âge, au mouvement de rédaction

en relation

  • Hisroire des institutions
    14568 mots | 59 pages
  • La gaule franque
    2610 mots | 11 pages
  • Histoire du droit
    26229 mots | 105 pages
  • Chapitre 2 histoire du droit
    3952 mots | 16 pages
  • le roi
    3793 mots | 16 pages
  • Introduction historique au droit
    9209 mots | 37 pages
  • Histoire des instit
    51024 mots | 205 pages
  • Histoire du droit l1
    20755 mots | 84 pages
  • Introduction historique au droit, cours licence 1, semestre 1
    19373 mots | 78 pages
  • Histoire des institutions
    28472 mots | 114 pages