Poèmes à lou, guillaume apollinaire

Pages: 6 (1353 mots) Publié le: 26 janvier 2011
« Si je mourais là-bas »

Lors de la première guerre mondiale, de nombreux écrivains s’engagent par leur écriture ou dans les combats. Tel est le cas de Guillaume Apollinaire qui s’enrôle pour participer à la guerre en décembre 1914, alors qu’il entretient une relation amoureuse avec Louise de Coligny, surnommée Lou. De cette double expérience sont nés une correspondance et des poèmes.
Dansce poème intitulé « Si je mourais là-bas » extrait du recueil Poèmes à Lou écrit en 1915 par Apollinaire, le poème imagine sa mort sur le front et en fait part à sa bien aimée.
D’abord, nous étudierons les craintes de l’auteur, ensuite nous examinerons la place de l’amour dans le poème et enfin nous analyserons le lien qui unit le poème et la réalité.

Apollinaire imagine sa mort sur lefront. En effet, le premier vers commence par la conjonction de subordination « si » (v1) qui indique que le poème va être basé sur une hypothèse. Sa mort sur le front n’est que pure imagination. Cet endroit de mort est d’abord désigné par « là bas » (v1) qui indique que l’auteur n’est pas encore sur place, il est définit comme un endroit lointain. Les peurs du poète apparaissent donc dès le premiervers avec le verbe mourir. On peut noter l’enjambement des vers trois et quatre qui met en valeur le verbe : « meurt ». La mort du poète est mise en avant dans le poème. De nombreuses images nous rapportent à ce décès. En effet, on trouve le mot « sang » répété trois fois dans le poème. De plus, des expressions telles que: « je rougirais » (v 12-13) ou « mûrissant » (v 9) font référence à lacouleur rouge et donc à ce sang. Il considère que sa mort sera apportée par beaucoup de sang: ce sera une mort sanglante.
Ensuite, une deuxième crainte apparaît. En effet, on peut remarquer la répétition du nom « souvenir » qui est repris quatre fois à qui vient s’ajouter le verbe souvenir conjugué: « souviens » (v 22). Apollinaire imaginant sa mort est obsédé: et si on l’oubliait? Dans la troisièmestrophe, il est intéressant de noter que le mot « rose » (v 12) ne rime avec aucun autre. Il est ainsi mis en relief. On peut penser aux roses déposées sur les tombes. Ce mot a donc un lien avec le souvenir puisqu’il se rend compte qu’après sa mort, sa tombe sera toujours là pour servir de mémoire.

Apollinaire, à la veille de son départ pour le front nous fait part de ses craintes: sa peur demourir mais surtout la peur qu’on l’oublie. On peut se demander quelle est la cause de cette deuxième peur.

On apprend dès le deuxième vers à qui est adressé le poème. Au début, la présence du pronom personnel « tu » nous laisse deviner la présence d’un destinataire précis. Ensuite, cette personne est désignée par son prénom « ô Lou » qui est en fait le surnom de Louise de Coligny donné parApollinaire. C’est à la fin du vers que l’on connaît le lien qui unit l’auteur et cette femme « ma bien aimée ». L’auteur s’adresse donc à la femme qu’il aime. Le champ lexical de l’érotisme: « seins » (v 12), « bouche » (v 13), « amant » (v 20) nous montre qu’il partage un amour passionné avec cette femme. De plus, la diérèse « inou/ï » (v 19) met en valeur le caractère extraordinaire de larelation. On peut donc comprendre d’où lui vient cette crainte d’être oublié. Il veut rester absolument un souvenir dans la mémoire de la femme qu’il aime.
Apollinaire veut que Lou se souvienne de lui, mais il ajoute des conditions. Il faut qu’elle se souvienne de lui « aux instants de folie / De jeunesse et d’amour » (v 21-22). Elle doit se souvenir de lui dans les moments heureux comme nous lemontre cette succession de compléments du nom. Il ne veut surtout pas qu’elle pleure son décès. On peut noter l’enjambement aux vers 16 et 17 qui met en valeur le verbe « donnerait ». Ici, la mort n’est plus la perte d’un homme mais le don de bonheur. Telle est la loi d’Apollinaire, sa mort ne doit être que bonheur comme l’est leur amour.

Apollinaire imagine sa mort sur le front et adresse alors...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Poeme a lou de guillaume apollinaire
  • Apollinaire, poèmes à lou, quatre jours mon amour
  • Poèmes à lou
  • poemes a lou XXXII
  • Préface poèmes a Lou
  • Apollinaire, poème à lou
  • Guillaume apolinaire lettre a lou
  • Commentaire poèmes à lou

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !