Poema

1072 mots 5 pages
Ce texte est un poème de Nicolas Guillén, qui projette le changement(échange) entre la dictature en Batiste et l'euphorie de la liberté que le revolution cubain a suivie en 1959. Nicolas Guillén est un auteur cubain qui a été exilé durant le régime en Batiste et qui est revenu en Cuba. Dans ce poème, il(elle) loue à la révolution et explique que j'ai recouvré sa liberté. C'est une critique de la dictature en Batiste. Nous pouvons diviser le poème en trois il(elle) part : le premier quese compose des strophes 1 et 2, seconde avec les strophes 3 jusqu'à 6 et la finalise que cela je divise entre la strophe 7 et 8.

I / Un changement(échange) brutal entre d'avance et après la révolution cubaine - L'auteur elegio le nom(nombre) de Juan pour être représente des Cubains. Le peuple peut s'identifier à cet homme parce que c'est un nom(nombre) commun. Le poète s'identifie aussi à Juan et a le papier(rôle) de porte-parole de pressés de la dictature en Batiste et du peuple(village) cubain.
- Le titre J'ai et la variation du verbe avoir se rapporte au possession. Une impression de changement(échange) se détache. Maintenant, Juan peut dire Que J'ai parce qu'il(elle) recouvre sa liberté.
- J'affirma sa personnalité et qu'il(elle) a comme droits, la liberté et une identité de Cubain, et non d'un poète dans j'exile.
- il(elle) seconde une phrase c'est un chiasmo avec antithèse, évoque le sujet et la structure du poème entre ce qu'il(elle) a fait des économies et qui n'avait rien d'avance la révolution.
- C'est un changement(échange) brutal, aye un ambiante de subit avec le contraste entre aujourd'hui et hier et l'euphorie que Juan va et finalement le poète. Il(elle) sent une joie et exaltation.

- Il(Elle) réalise ce changement(échange), il(elle) est comme s'il se serait éveillé d'un sommeil(rêve) avec les verbes de la vue et des sens, il(elle) est comme s'il(si elle) faisait s'assurer dont les sens pas ils enganian.
- Il se sent maître de sa terre et orgueilleux du

en relation

  • Poema
    531 mots | 3 pages
  • Poemas
    431 mots | 2 pages
  • Windows 98
    382 mots | 2 pages
  • Guía de lectura les fleurs du mal
    2355 mots | 10 pages
  • Nadie esta solo
    1109 mots | 5 pages
  • La pluie, poemme de claudel traduit en espagnol
    2454 mots | 10 pages
  • Analyse de piedra del sol, octavio paz
    11396 mots | 46 pages
  • Negro a la brasa
    1493 mots | 6 pages
  • Un español habla de su tierra
    636 mots | 3 pages
  • Literatura brasileira
    6268 mots | 26 pages