Politique conjonctuelle

1726 mots 7 pages
Une politique budgétaire contracyclique est une politique dans laquelle l'État s'active à relancer l'économie lorsque la croissance économique est inférieure à la croissance potentielle, et à améliorer l'état de ses finances lorsque la croissance est forte.
Ainsi, durant une période de conjoncture économique mauvaise, notamment de récession économique, l'État peut mener une politique de relance, qui passe par une politique budgétaire expansionniste, c'est-à-dire l'augmentation de ses dépenses.
À l'inverse, lorsque la conjoncture économique est bonne, l'État peut alors mener une politique budgétaire plus restrictive, c'est-à-dire baisser ses dépenses, et « engranger » des rentrées fiscales (ou plutôt réduire la dette publique), qui lui permettront de relancer l'économie, si la conjoncture se détériore.
Une politique contracyclique sert en quelque sorte d'amortisseur pour l'économie du pays.
En France, jusque dans les années 2010, le gouvernement faisait des politiques de Stop and Go. C'est-à-dire, alternativement, une politique restrictive (baisse de l'inflation) puis une politique de relance quelque temps après, puisque la politique restrictive avait provoqué une augmentation du chômage. La relance produisant à son tour de l'inflation, le gouvernement s'appliquait ensuite à la réduire par une politique restrictive et ainsi de suite. À partir de 2013, l'utilisation d'une politique conjoncturelle pour les pays signataires du pacte budgétaire, si celui-ci est ratifié, et en particulier en zone Euro, sera cependant quasiment interdite tant que l'endettement est supérieur à 60 %. En effet la croissance tendancielle sur la période 2000-2010 a été en zone Euro de 1 %2, et le pacte impose de réduire de 1/20 par an cet excès de dette, en déléguant à la commission européenne, la surveillance du niveau de déficit budgétaire. L'article 3 du pacte budgétaire prenant en compte le cycle économique est en effet annulé par l'article 4, quand l'endettement est supérieur à 60 %3.

en relation

  • Economie
    332 mots | 2 pages
  • Introduction crise de cuba
    609 mots | 3 pages
  • Synthèse chômage
    736 mots | 3 pages
  • La grece et la zone euro
    1690 mots | 7 pages
  • Economie
    2668 mots | 11 pages
  • Droit constitutionnelle
    2679 mots | 11 pages
  • La restauration : 1814-1830
    4366 mots | 18 pages
  • Flexibilité
    2563 mots | 11 pages
  • Politique conjoncturelle
    2735 mots | 11 pages
  • Le monde des 1967
    3784 mots | 16 pages