Porphyre de tyr

398 mots 2 pages
Porphyre de Tyr

Biographie :

Porphyre est né en 234 à Tyr et mort environ en 305 ap. J-C. à Rome.
Son vrai nom est Malchos (roi), on l’appelle Porphyre (pourpre → couleur royale vêtement) car son maitre de rhétorique, Longin qui lui a donné.
En 254, va à Athènes suivre les cours du philosophe Longin (médio-platonicien qui ne séparait pas la philosophie et littérature.
Il part ensuite à Rome, où il devient l’élève de Plotin entre 263 et 268. Il a du abandonné doctrine de Longin pour adopter celle de Plotin. Plotin va charger Porphyre de mettre en ordre ses écrits. Il se sépare de Plotin, peut-être à cause de l’attitude anti-aristotélicienne qu’il a sur les « Catégories » ou parce que Porphyre souffre de dépression.
Il part ensuite en Sicile, où il va écrire des commentaires sur Aristote. Et de nombreux livres.
Lorsque Plotin meurt, Porphyre retourne à Rome en 270. Il va succéder Plotin à l’école néo-platicienne de Rome et aura pour élève Jamblique avec qui il aura des conflits.
Et vers 305 il meurt à Rome.

Philosophie :

Disciple de Plotin, il est celui qui va diffuser la philosophie de Plotin.

Dans une œuvre intitulé Isagoge, Porphyre pose les fondements de la querelle des universaux, qui va diviser les philosophes médiévaux.
La querelle des universaux selon la logique de Porphyre, les catégories sont les attributs de l'être (substance, lieu), les prédicables (qui peut être appliqué un sujet : ex animal prédicable de Homme et Bête) sont des catégories logiques (le genre, l'espèce, la différence, le propre, l'accident). Les mots se rangent sous ces catégories.
→ Arbre de Porphyre : Sorte de schéma qui contient ordre des concepts attribuable à un sujet : la substance, le genre, l'espèce, l'espèce spécialissime, l'individu.
Il écrit un traité Contre les Chrétiens → pense que le christianisme implique une conception absurde et irrationnelle de la divinité condamnerait, du point de vue des religions particulières et de la philosophie.

en relation

  • l'homme un etre de raison
    260 mots | 2 pages
  • pythagore
    11342 mots | 46 pages
  • Histoire de l'art
    2889 mots | 12 pages
  • Eratosthène
    940 mots | 4 pages
  • Socrate
    2764 mots | 12 pages
  • Myst
    29242 mots | 117 pages
  • Nautoniers
    3056 mots | 13 pages
  • Témoignage sur la vie de jésus
    35157 mots | 141 pages
  • Mythes vampires
    3418 mots | 14 pages
  • Dissertation sur les idées morales des grecs et sur le danger de lire
    3521 mots | 15 pages