Pour gaston bachelard, « dans l’éducation, la notion d’obstacle pédagogique est souvent méconnue. les enseignants ne comprennent pas qu’on ne comprenne pas. et ils creusent très peu la psychologie de l’erreur, de l’

2404 mots 10 pages
Pour Gaston Bachelard, « Dans l’éducation, la notion d’obstacle pédagogique est souvent méconnue. Les enseignants ne comprennent pas qu’on ne comprenne pas. Et ils creusent très peu la psychologie de l’erreur, de l’ignorance et de l’irréflexion »
Quelle est, à votre avis, la place de l’obstacle pédagogique dans la compréhension de l’échec de l’écolier burkinabè.

La théorie dite égalitaire considère tous les enfants d’une classe comme une entité uniforme. Cette considération permet au maitre de faire son intervention pédagogique sans tenir compte des aptitudes, des attitudes, des spécificités, et de l’état d’âme des apprenants. Cette théorie dédouane entièrement le maitre et rend l’enfant seul responsable de l’échec scolaire. Gaston Bachelard semble critiquer cette manière de faire quand il déclare : « Dans l’éducation, la notion d’obstacle pédagogique est souvent méconnue. Les enseignants ne comprennent pas qu’on ne comprenne pas. Et ils creusent très peu la psychologie de l’erreur, de l’ignorance et de l’irréflexion » Ce sujet laisse transparaitre le problème de la place de l’obstacle pédagogique dans la compréhension de l’échec de l’écolier burkinabè. Ce propos suscite en nous un certain nombre de questionnement : quels sens revêt la pensée de Gaston Bachelard ? En quoi l’obstacle pédagogique explique-t-il l’échec de l’écolier burkinabè. L’obstacle pédagogique est-il la seule explication de l’échec de nos écoliers ? Quelle est alors la place de l’obstacle pédagogique dans la compréhension de l’échec de l’écolier burkinabè. Ces questions constituent un référentiel dans la conduite de notre argumentaire.
Pour clarifier le sens de la pensée de Bachelard, nous signalons qu’il a débuté son propos par la phrase suivante : « Dans l’éducation, la notion d’obstacle pédagogique est souvent méconnue. » Cette phrase signifie en d’autres termes que dans le processus enseignement/apprentissage, les enseignants ignorent souvent que la mauvaise évaluation et le non prise

en relation