Pourquoi un sentiment est il plus difficile à décrire qu'un objet physique?

Pages: 5 (1009 mots) Publié le: 24 février 2011
Pourquoi un sentiment est-il plus difficile à décrire qu'un objet physique ?

Le langage est un moyen de communication différent de celui des autres espèces animales. « L'homme n'est qu'un roseau pensant » écrivait Pascal dans l'une de ses plus célèbre Pensées. Il parle pour exprimer son opinion, ses sentiments ou tout simplement pour décrire ce qu'il a sous les yeux. Il parle aussi pourcommuniquer, pour agir sur l'autre par le langage. C'est ainsi qu'il fait part d'un sentiment ressenti aux personnes de son entourage. Pourquoi l'expression d'un sentiment demanderait-elle plus de travail que de décrire un objet devant soi ? On peut se demander si le fait de devoir décrire un objet concret, que l'on sent, que l'on touche et que l'on voit ne serait pas moins ardu que quelque chosed'abstrait que seul nous même pouvons juger et interpréter clairement. Mais peut être est-ce aussi parce que le langage est équivoque ou notre pensée confuse.

Pour les grecs, la parole est égale à la raison, appelée à l'époque le logos. Toute idée ne peut s'exprimer que par le langage. Cependant les mots que nous employons pour nous exprimer désignent très souvent quelque chose de concret. Il estdonc aisé de décrire le bureau sur lequel nous nous appuyons car nous le voyons, nous le touchons tandis que des sentiments tels que la colère ou la jalousie sont beaucoup plus complexes ou aléatoires. Il n'est pas rare que nous ne trouvions pas de mots adéquats pour les illustrer réellement, soit car ils sont trop forts pour correspondre à des mots naturels ou parce que nous ne connaissons toutsimplement pas de mot pour retranscrire cette émotion. La difficulté du langage résiderait donc dans le fait d'extérioriser ses sentiments pour les faire partager aux autres.
De ce fait, il faudrait, pour pouvoir les décrire faire appel à des symboles étant souvent plus durs à illustrer que des exemples naturels tirés du monde qui nous entoure. Cela serait d'autant plus difficile que la symboliqueest souvent abstraite. Fort heureusement, notre esprit ne s'en tient pas qu'au vocabulaire « naturel » mais connait aussi du vocabulaire affectif. Ainsi, lorsqu'une personne s'exprime à propos du fauteuil dans sur lequel elle est assise, elle pourra utiliser du vocabulaire affectif pour le qualifier. Cette personne pourra aussi qualifier la colère qu'elle éprouve en apprenant une nouvelle ou enparlant à une autre grâce à se vocabulaire.
Il n'est donc pas vrai que si nous prenons les termes dans leur sens premier et général, qu'un sentiment soit plus difficile à décrire qu'un objet physique.
Par exemple, un homme serait plus embarrassé de notre pitié que de celle d'un animal ou d'un objet. Ceci est dû à une sensation d'habitude qui implique que cet homme se soit familiarisé à ce ditobjet.
La question vise, non pas ces types généraux, mais plutôt les réalités singulières. En effet, si nous analysons les notions générales, on ne les décrit pas. La description n'a pour objet que des êtres ou des faits concrets et individuels.

Le deuxième problème entravant la description d'un sentiment aussi facilement qu'un objet résulte du domaine psychique de la personne. Pour commencer, ladescription de quelque chose de concret, à savoir une table, une chaise ou encore un verre est considérée comme un jugement de vérité. En effet, si nous nous contentons de décrire ce que nous voyons, à savoir la forme, la couleur et le nom de l'objet, nous aurons certainement la même description que la personne à côté de nous. Dans ces cas, c'est la forme seule de l'objet qui attire notreattention, ou alors, nous poussons notre réflexion sur l'usage pratique et de l'utilité que nous en avons. Nous n'avons donc pas besoin de donner réellement notre opinion. A l'inverse, la description de quelque chose d'abstrait comme l'est la jalousie ou à tristesse est considéré comme un jugement de valeur. Pour affirmer que nous sommes jaloux, nous devons avoir une certaine idée de ce qu'est pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pourquoi la sortie du conflit a-t-elle été si difficile ?
  • Pourquoi vous ne faites plus confiance à votre entreprise ?
  • Pourquoi l'église deviens t-elle de plus en plus puissante à partir du Xième siècle ?
  • Y a t-il eu un genre plus efficace qu'un autre au 18ème siècle ?
  • Un roman médiocre à parfois plus de valeur pour nous qu'un chef-d'oeuvre
  • Un poète n’est pas plus utile à la société qu’un bon joueur de quilles
  • Pourquoi notre société n'est-elle pas plus violente qu'il y a trente ans ?
  • L'hindouisme, plus qu'une religion

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !