Pourquoi s'interesser dans l'histoire ?

1498 mots 6 pages
L’histoire est un ecoulement perpetuel du temps dont chacun de nous n’est qu’un bref moment. Mais, on peut distinguer deux sens de ce mot: celui de ‘science de l’histoire’ (en allemand Historie) et l’histoire consideree comme le devenir historique lui-meme (en allemand Geschichte), dont la science historique entreprend l’etude. L’histoire distingue l’humanite de l’animalite, car ce ne sont que les hommes qui ont une histoire, un heritage culturel. La transmission des traditions des ancetres, de leurs decouvertes et de leurs progres aux descendants a ete possible d’abord grace a la parole, puis ensuite a l’ecriture: ces premiers sont les differents visages de l’histoire.
Mais pourquoi étudions-nous le passé humain? Ne vaut-il pas mieux vivre dans le présent ?
Hegel distingue trois differents types d’histoire qui ont chacun un but particulier. D’abord, l’histoire originale, qui est l’histoire vécue, immédiate, par le ou les témoins directs d'une époque, permet de mieux comprendre comment les hommes de l’epoque ont vecu un evenement. Ensuite, l’histoire reflechissante, qui est la reconstruction du passé, afin d'essayer de le revivre (en esprit) et qui s'effectue sur documents, peut avoir deux sens: proprement dite c’est l’histore d’un pays ou d’un monde entier qui a pour avantage de faire prendre du recul, et l’histoire pragmatique vise a connaitre le passe afin d’en tirer des lecons morales, des normes de concuite. Enfin, l’histoire critique consiste à enquêter pour s'interroger sur l'authenticité des documents historiques, donc de cette facon l’historien vise a atteindre l’objectivite.
L’histoire nous permet-elle veritablement de mieux voir? Peut-on tirer des lecons de l’histoire? Si tel est le cas, quel est le but final de l’histoire? De quelles facons l’histoire est-elle alors un outil limite?

L’histoire nous permet-elle de mieux voir?
L'homme est le seul être vivant à se penser dans le temps, il a besoin de repères pour trouver son identité individuelle

en relation

  • Géomorphologie structurale
    2756 mots | 12 pages
  • est-il vrai que l'ignorance de notre histoire nous condamne à la revivre?
    924 mots | 4 pages
  • Philosophie : Pourquoi s intéresser au passé ?
    509 mots | 3 pages
  • Generations
    22265 mots | 90 pages
  • Elaboration d'une dissertation
    1091 mots | 5 pages
  • Wachtel, nathan, la vision des vaincus : les indiens du pérou devant la conquête espagnole 1530-1570, paris, gallimard, 1979, p. 395
    2426 mots | 10 pages
  • A quoi bon s’intéresser au passé, puisque l’important c’est l’avenir ? » (m. carletti)
    875 mots | 4 pages
  • L'histoire un monde englouti?
    1505 mots | 7 pages
  • P08090002004
    655 mots | 3 pages
  • Dissertation sur l'ironie
    1671 mots | 7 pages