Prévert, L'orgue de Barbarie

Pages: 6 (1370 mots) Publié le: 22 avril 2014
EXEMPLE DE PLAN ET DE REDACTION D’UNE ANALYSE DE TEXTE
Sujet : « L’orgue de Barbarie » tiré de Paroles de Jacques Prévert

I PLAN DE L’ANALYSE
I INTRODUCTION

1 .Présentation du texte

1.1 POEME TIRE DE PAROLES DE PREVERT
1.2 DANS LA MOUVANCE DU SURREALISME


1.1 « L’orgue de Barbarie » tiré du recueil Paroles de Jacques Prévert, publié en 1946
1.2 Contextualisation du texteanalysé : Prévert, poète dans la mouvance du surréalisme mais n’appartenant à aucun mouvement particulier. Paroles est publié juste à la suite de la Seconde guerre mondiale et vient « alléger » le climat terrible engendré par la guerre en proposant des poèmes parlant du quotidien et de l’humanité en général.

2. Aspect du texte

2.1 VERS LIBRES, PAS DE STRUCTURE
2.2 PETITE HISTOIRE
2.1 Une suite devers libre, sans structure, ni rimes apparentes. Présence d’une ponctuation liée à l’insertion de discours direct.
2.2 « Poème-récit » mettant en scène des musiciens qui seront exécutés par le joueur d’orgue de Barbarie. Une petite fille, témoin de la scène, épouse l’assassin et ensemble, ils auront des petits musiciens, qui à leur tour….

3. Annonce du plan de l’analyse (ce qui sera abordé etanalysé dans le développemen A SAVOIR LES PISTES D’ANALYSEt)
3.1 L’ambivalence du titre
3.2 L’histoire se déroule comme une rengaine (répétitions-refrains)
3.3 Forme atypique et originale d’un « poème-récit »


II DEVELOPPEMENT

1. L’ambivalence du titre
1.1 « Barbarie » vers sauvagerie
1.2 Rapprochement phonique avec « ogre »
1.3 L’orgue de Barbarie : définition de l’instrumentLien vers le point 2 : On retrouve dans la structure formelle du poème la mélodie, type rengaine, jouée par l’instrument

2. L’histoire se déroule comme une rengaine
2.1 Répertoire des répétitions
- « Moi », « parlaient », « je jouais », « fini »
- L’effet provoqué par ces répétitions : rythme et musique
2.2 Les refrains
- Les instruments qui reviennent
- L’histoire qui sereproduit (effet de « coda », on revient à la situation initiale)

Lien vers le point 3 : L’histoire qui recommence

3. Forme atypique et originale d’un « poème-récit »
3.1 Composantes du récit
- Chronologie (situation initiale, élément perturbateur, situation finale)
- Les temps verbaux (temps du récit)
- La présence des personnages (« actants »)
3.2 Composantes du poème
- Ladisposition typographique
- Les figures de style

III CONCLUSION

1. Synthèse
1.1 Particularité de ce « poème-récit »
1.2 Lien avec d’autres poèmes de Prévert : l’aspect musical (refrain)
- Exemple : « Barbara »
2. Ouverture
2.1 Prévert, poète au style d’écriture aisément repérable : lien avec la musique, avec les autres arts (cf. le cinéma : ce poème ressemble à un film deFellini)
2.1 La poésie au XXème siècle : polyvalence, touche-à-tout, intégration des autres arts

II REDACTION
Le poème traité, « L’orgue de Barbarie », est issu du recueil Paroles de Jacques Prévert, publié en 1946. Prévert est un poète que l’on peut situer dans la mouvance du surréalisme mais n’appartenant à aucun mouvement particulier. Paroles est publié juste à la suite de la Seconde guerremondiale et vient « alléger » le climat terrible engendré par la guerre en proposant des poèmes parlant du quotidien et de l’humanité en général.
Il s’agit d’une suite de vers libre, sans structure ni rimes apparentes. L’unique ponctuation est celle liée à l’insertion dans le poème de discours direct énoncé par les personnages. Ce poème raconte en effet une histoire qui met en présence desmusiciens qui parlent, dont l’un, le joueur d’orgue de Barbarie, est aussi un assassin. Une petite fille, témoin des crimes, épouse le criminel, et ensemble, ils font des petits musiciens qui à leur tour se mettent à parler…
L’intérêt de ce poème réside dans le juste éclairage apporté par le titre, mais aussi dans la forme atypique et originale du poème, qui se déroule comme un récit. La présence...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Barbarie
  • Barbarie
  • Barbarie
  • La barbarie
  • Barbarie
  • La barbarie
  • prévert
  • Prévert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !